Le Président du Gabon s'engage à passer en revue les progrès réalisés sur la mise en œuvre de la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU sur le VIH

Bookmark and Share

Reportage

Le Président du Gabon s'engage à passer en revue les progrès réalisés sur la mise en œuvre de la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU sur le VIH

09 juillet 2013

Le Président Ali Bongo Ondimba du Gabon lors de son allocution de commémoration du centenaire de l'hôpital Albert Schweitzer.

Le Président Ali Bongo Ondimba du Gabon s'est engagé à organiser une réunion en 2013 pour passer en revue les progrès réalisés sur la mise en œuvre de la résolution 1983 du Conseil de sécurité de l'ONU sur le VIH.

L'annonce a été faite lors d'une réunion avec le Directeur exécutif de l'ONUSIDA, Michel Sidibé, qui visitait le pays pour célébrer le 100e anniversaire de l'hôpital Albert Schweitzer au Gabon.

En 2011, le Gabon, alors Président du Conseil de sécurité comptait sur la résolution 1983 du Conseil de sécurité qui en appelait à une augmentation des efforts des États membres de l’ONU dans le cadre des missions de maintien de la paix. Elle appelle également à aligner les efforts de prévention du VIH auprès du personnel en uniforme avec les efforts visant à mettre fin à la violence sexuelle en période de conflit et au lendemain de conflits.

M. Sidibé a salué l'annonce, « le Gabon a été une vitrine pour l'Afrique ».

De gauche à droite : Declan Okpalaeke, Président du comité de pilotage de l'Association des journalistes de santé africains, Nigéria ; Irina Bokova, Directeur général, UNESCO ; Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA.

Plus de 350 personnalités, incluant des lauréats du Prix Nobel, des experts en science et en médecine, des représentants du secteur privé et de la société civile ainsi que des descendants d'Albert Schweitzer ont participé à la célébration du centenaire qui s'est tenue les 6 et 7 juillet 2013 à Lambaréné, Gabon où se trouve l'hôpital et à Libreville, la capitale du pays.

Le Dr Schweitzer est arrivé à Lambaréné en 1913. Il était considéré comme l'un des plus grands médecins humanistes du 20è siècle. L'hôpital qu'il a fondé est encore en activité ; il est aujourd'hui devenu l'un des centres régionaux pilotes. 

Les participants ont également assisté à un symposium scientifique international sur le VIH, la malaria et la tuberculose. Le Président Bongo a souligné la nécessité d'augmenter l'utilisation des technologies pour améliorer l'efficacité des soins aux patients. Il a également réaffirmé son engagement pour faire du Gabon un centre régional dédié à la santé maternelle et pédiatrique.