Actualité

La Première dame du Mozambique nommée patronne du Plan mondial

31 juillet 2013

Le Directeur exécutif de l'ONUSIDA, Michel Sidibé, a nommé la Première dame du Mozambique comme la patronne du Plan mondial pour éliminer les nouvelles infections à VIH chez les enfants à l'horizon 2015 et maintenir leurs mères en vie.

Maria Dia Luz Guebuza, une championne de longue date de la riposte au sida, a milité depuis un certain nombre d'années déjà pour zéro nouvelle infection à VIH chez les enfants. En 2012, lors du 32e Sommet des chefs d'État et de gouvernement de la Communauté de Développement de l'Afrique australe (SADC), elle a joué un rôle fondamental en organisant une réunion capitale avec les premières dames. Pendant la réunion, 15 premières dames ont développé la "Déclaration de Maputo sur l'élimination des transmissions mère-enfant du VIH" que le Dr Guebuza a présenté aux chefs d'État qui ont officiellement adopté la déclaration lors du Sommet.

En tant que patronne du Plan mondial, le Dr Guebuza soulignera la nécessité d'élargir autant la prévention du VIH que les services de traitement aux femmes et aux enfants, pas uniquement au Mozambique, mais dans toute la région qui a été la plus affectée par l'épidémie de sida.

Le Plan mondial concentre des efforts particuliers sur ces 22 pays pour atteindre les deux principaux objectifs d'ici 2015 : une réduction de 90 % du nombre d'enfants nouvellement contaminés par le VIH et une réduction de 50 % du nombre de décès maternels dus au sida.

Le Mozambique est, selon le dernier rapport d'avancement, l'un des 22 pays prioritaires du Plan mondial. Le Mozambique a franchi des pas essentiels dans la fourniture de prévention du VIH et des services de traitement pour les femmes et les enfants. Le nombre de femmes recevant une thérapie antirétrovirale pour prévenir la transmission à leurs enfants a augmenté de tout juste 38% en 2009 à 86% en 2012 (selon les directives 2010). Le nombre de nouvelles infections chez les enfants a donc baissé dans la même période de 26 000 à 14 000.

Le Plan mondial pour éliminer les nouvelles infections au VIH chez les enfants à l'horizon 2015 et maintenir leurs mères en vie est une initiative qui a été lancée en 2011 par l'ONUSIDA et le Plan présidentiel américain d'aide d'urgence à la lutte contre le sida (PEPFAR) lors de la Réunion de haut niveau de l'Assemblée générale des Nations Unies sur le sida.

Déclarations

C'est un honneur et une mission complexe d'accepter ce rôle au nom des femmes et des enfants du Mozambique. Je suis convaincue que nous pouvons faire des avancées importantes d'ici 2015.

Dr Maria Dia Luz Guebuza, Première dame du Mozambique

Le rôle de la patronne du Plan mondial est une très grande responsabilité. En tant que Première dame, en tant que femme et en tant que mère, votre rôle est tellement important. Vous donnez votre voix et votre nom aux femmes sans voix. Nous comptons sur votre aide pour assurer que les femmes restent en bonne santé et que tous les enfants naîtront sans VIH d'ici 2015 au Mozambique.

Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA

Je réitère mon soutien total au gouvernement du Mozambique pour atteindre les objectifs du Plan mondial.

Alexandre Lourenço Jaime Manguele, Ministre de la Santé, Mozambique

Le temps est venu pour un engagement politique afin de réduire la stigmatisation. Le temps est venu pour le Mozambique d'aller encore plus loin. Si nous joignons nos forces, nous pouvons atteindre l'élimination de la transmission de la mère à l'enfant.

Douglas M. Griffiths, Ambassadeur des États-Unis au Mozambique