Actualité

Les progrès sur le VIH redonnent espoir à la province du KwaZulu-Natal

04 juin 2013

Lors d'une rencontre avec le Directeur exécutif de l'ONUSIDA Michel Sidibé, le Premier ministre du KwaZulu-Natal, le Dr Zweli Mkhize, a souligné que les progrès réalisés dans la province avaient commencé à inverser le cours de l'épidémie de sida dans cette région d'Afrique du Sud la plus touchée par le VIH.

Le KwaZulu-Natal a enregistré des progrès remarquables dans l'extension de l'accès au traitement antirétroviral et dans la réduction des nouvelles infections à VIH. Entre 2011 et le début de l'année 2013, plus de 300 000 hommes ont subi une circoncision médicalisée, diminuant ainsi leur risque d'infection par le virus. Même si elle reste élevée, la prévalence globale du VIH chez les 15-24 ans est passée de 31 % en 2009 à 25,5 % en 2011.

M. Sidibé a félicité le Premier ministre pour sa vision personnelle et son leadership dans la mise en œuvre de programmes décentralisés de prévention, de traitement et de soins anti-VIH qui ont donné des résultats visibles. Il a fait remarquer que si les efforts actuels sont poursuivis, le KwaZulu-Natal sera en bonne voie pour atteindre les objectifs fixés dans la Déclaration politique de 2011 sur le VIH/sida de l'Assemblée générale des Nations Unies.

Malgré ces avancées, le KwaZulu-Natal demeure la province la plus touchée en Afrique du Sud, avec une prévalence prénatale du VIH de plus de 40 % dans deux de ses districts, et plus de 1,6 million de personnes vivant avec le VIH en 2011.

Selon M. Sidibé, si l'Afrique du Sud veut obtenir de réels progrès, la riposte nationale au sida doit continuer d'appliquer ses méthodes actuelles d'intégration entre leadership politique et traditionnel, recherche scientifique et engagement actif des communautés.

Déclarations

Si le KwaZulu-Natal, la province la plus touchée d'Afrique du Sud, peut continuer d'accélérer le rythme de progression et reproduire les succès enregistrés dans l'élimination des nouvelles infections à VIH chez les enfants, nous pouvons être certains que l'Afrique sera en bonne voie pour mettre un terme à l'épidémie de sida.

Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA

Nous avons modifié le cours de l'épidémie au KwaZulu-Natal. Sur le sida, nous sommes passés de la peur, de la mort et du désespoir à l'espoir et à l'aspiration au progrès. Les personnes que nous avons prises en charge sont la preuve vivante de cette réussite.

Dr Zweli Mkhize, Premier ministre de la province du KwaZulu-Natal