La Russie renforce son engagement à inverser le cours de l'épidémie de sida dans la région

Bookmark and Share

Reportage

La Russie renforce son engagement à inverser le cours de l'épidémie de sida dans la région

14 juin 2013

Gennadiy Onishchenko, Chef du Service fédéral de protection des droits des consommateurs et de surveillance du bien-être humain (Rospotrebnadzor), s'adresse à la presse au cours du Sommet civil du G20.
Photo : Aleksey Neshin

La Fédération de Russie et l'ONUSIDA ont lancé un nouveau Programme de coopération régionale pour l'assistance technique contre le VIH et les autres maladies infectieuses dans la Communauté des États indépendants (CEI). Ce programme de 16 millions de dollars américains, financé par le Gouvernement russe, a été lancé au cours du Sommet civil du G20 organisé à Moscou du 11 au 13 juin 2013.

Le Programme sera mis en œuvre de 2013 à 2015 par le Service fédéral de protection des droits des consommateurs et de surveillance du bien-être humain (Rospotrebnadzor), l'ONUSIDA, des organisations régionales de la société civile et leurs équivalents dans quatre pays partenaires, l'Arménie, le Kirghizistan, le Tadjikistan et l'Ouzbékistan.

Selon Gennadiy Onishchenko, Chef du Rospotrebnadzor, ce programme « est destiné à renforcer les systèmes de santé, à assurer une meilleure surveillance épidémiologique du VIH et à promouvoir l'élargissement des programmes de prévention du VIH aux populations clés les plus exposées au risque de VIH, comme les migrants ».

Ce programme est destiné à renforcer les systèmes de santé, à assurer une meilleure surveillance épidémiologique du VIH et à promouvoir l'élargissement des programmes de prévention du VIH aux populations clés les plus exposées au risque de VIH, comme les migrants

Gennadiy Onishchenko, Chef du Rospotrebnadzor

Ces dernières années, la communauté internationale des bailleurs de fonds est revenue sur ses engagements dans les pays de la CEI, dont plusieurs doivent aujourd'hui lutter pour maintenir leurs ripostes au VIH. Ce nouveau Programme soutiendra les pays partenaires dans leur exploration de nouvelles sources de financement dans le but de maintenir et d'intensifier leurs ripostes. Cette évolution vers un modèle de financement durable jouera un rôle décisif dans les succès à venir au regard de la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement d'ici 2015.

Depuis 2006, le Gouvernement russe a alloué plus de 500 millions de dollars au soutien aux programmes internationaux voués à réduire la propagation des maladies infectieuses, dont le VIH. Une proportion non négligeable du soutien russe est focalisée sur l'assistance technique aux pays de la CEI sous forme d'équipements et de fournitures de laboratoires, de systèmes de tests et de formation. L'expertise russe est également consacrée au renforcement des capacités nationales en matière de contrôle des maladies infectieuses par le biais d'un échange et d'un transfert de connaissances.

Les maladies infectieuses, dont le VIH, seront à l'ordre du jour du G8 en tant que priorité du Gouvernement russe en tant que Président du G8 en 2014.