Les membres de la Commission ouvrent la voie menant du sida à la santé durable

Bookmark and Share

Reportage

Les membres de la Commission ouvrent la voie menant du sida à la santé durable

28 juin 2013

Les membres de la Commission Du sida à la santé durable de l'ONUSIDA et du Lancet lors de leur première réunion les 28-29 juin 2013 à Lilongwe, au Malawi. Photo : ONUSIDA

Un ensemble de leaders, d'intellectuels et de militants de la riposte au sida parmi les plus éminents se sont réunis ce week-end à Lilongwe, au Malawi, pour deux jours de débat axé sur la définition du rôle de la riposte au sida dans le programme de développement après 2015. Lors de cette première réunion de la Commission Du sida à la santé durable, mise en place par l'ONUSIDA et The Lancet, les membres ont également examiné les leçons tirées de la riposte au sida pour l'avenir de la santé et du développement dans le monde.

« Aujourd'hui, nous disposons des outils dont nous avons besoin pour lutter contre le sida et y mettre un terme, en le renvoyant au passé auquel il appartient », a déclaré la Présidente du Malawi et Co-présidente de la Commission, Joyce Banda. « Nous nous trouvons à un tournant crucial et nous devons saisir l'opportunité qui se présente à nous. Nous devons agir maintenant ».

La Commission de l'ONUSIDA et du Lancet a été créée en mai 2013 en prévision de l'échéance 2015 pour l'accomplissement des Objectifs du Millénaire pour le développement. À mesure que les nouveaux objectifs pour la prochaine période seront définis, la Commission veillera à ce que l'élan généré par la riposte au sida au cours des dix dernières années soit maintenu et élargi. Les membres de la Commission représentent un large panel d'expériences et de points de vue et comprennent des chefs d'État, des décideurs politiques, des personnes vivant avec le VIH, des experts en développement, des scientifiques, des jeunes, des militants de la lutte contre le sida et des responsables du secteur privé.

Aujourd'hui, nous disposons des outils dont nous avons besoin pour lutter contre le sida et y mettre un terme, en le renvoyant au passé auquel il appartient. Nous nous trouvons à un tournant crucial et nous devons saisir l'opportunité qui se présente à nous. Nous devons agir maintenant

Joyce Banda, Présidente du Malawi

« L'engagement commun et les approches innovantes adoptées dans le domaine de la lutte anti-VIH doivent rester déterminants dans l'élaboration du programme mondial autour et au-delà du sida pour les années à venir », a déclaré Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA. « Je suis impatient de rejoindre notre groupe diversifié et accompli de membres de la Commission à Lilongwe ; leurs avis seront inestimables pour façonner l'avenir de la riposte au VIH et plus largement les programmes pour la santé et le développement dans le monde ».

La rencontre de Lilongwe incluait une série de trois tables rondes, chacune axée sur un ensemble de problèmes et d'opportunités stratégiques en matière de santé et de développement pour la période après 2015. Les membres de la Commission ont évoqué la manière dont les leçons tirées de la riposte au sida devront éclairer les efforts visant à :

  • Promouvoir à la fois les investissements nationaux et internationaux dans la santé en tant que moteurs du bien-être humain, de la productivité et de la richesse nationale
  • Assurer l'innovation et un accès plus équitable et plus sûr aux médicaments et aux autres produits et équipements de santé
  • Générer une demande en faveur d'un accès équitable aux services de santé

Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA, saluant la Présidente du Malawi Joyce Banda. 28 juin 2013, Lilongwe, Malawi.
Photo : ONUSIDA

Ces débats serviront de base à un rapport de la Commission qui définira des objectifs et des étapes spécifiques à accomplir durant les mois à venir.

« Il s'agit d'un dialogue fondamental qui a lieu à un moment crucial », a déclaré Cristina Jade Peña, Ambassadrice de la Fondation Elizabeth Glaser Pediatric AIDS Foundation et membre de la Commission. « Alors que la communauté internationale met en place son programme pour la période après 2015, nous devons impérativement garder le cap de la riposte au sida. Les jeunes séropositifs au VIH d'aujourd'hui doivent jouer un rôle actif dans la formulation et la mise en œuvre des politiques qui conduiront le monde vers des lendemains dynamiques et durablement libérés de la menace du sida ».