Actualité

Le gouvernement angolais s'engage pour que tous les enfants naissent sans le VIH

09 octobre 2013

La maternité Lucrecia Paim est l'un des hôpitaux angolais exemplaires dans l'accès au traitement antirétroviral pour les femmes enceintes vivant avec le VIH dans le but de prévenir la transmission du virus à leurs bébés. Le Directeur exécutif de l'ONUSIDA Michel Sidibé a visité l'établissement de Luanda le 8 octobre et appelé à redoubler d'efforts pour atteindre toutes les femmes enceintes vivant avec le VIH et veiller à ce que tous les enfants naissent sans le VIH en Angola. Déjà, plusieurs ministres angolais se sont fermement engagés à intensifier la prévention de la transmission du VIH de la mère à l'enfant (PTME) et à élargir les services de traitement.

L'Angola est l'un des 22 pays prioritaires du Plan mondial pour éliminer les nouvelles infections à VIH chez les enfants à l'horizon 2015 et maintenir leurs mères en vie.Bien que les chiffres du gouvernement angolais indiquent une hausse de 55 % du nombre de femmes enceintes dépistées entre 2009 et 2012, l'Angola est le seul de ces pays prioritaires où le nombre de nouvelles infections chez les enfants a augmenté entre 2009 et 2012.

M. Sidibé a participé à une réunion avec les Ministres de la Santé, de l'Éducation, des Femmes, de la Défense, de la Jeunesse et des Sports et des Affaires sociales et plaidé en faveur d'un leadership multisectoriel afin d'élargir rapidement la riposte au VIH en Angola. Les ministres se sont engagés à intensifier les programmes de lutte contre le VIH pour que tous les bébés naissent sans le VIH et que les personnes vivant avec le VIH aient accès au traitement en Angola.

Lors de sa visite officielle de deux jours en Angola, M. Sidibé a également rencontré des représentants de la société civile et du secteur privé afin de discuter des difficultés et des opportunités de la riposte au sida en Angola.

Déclarations

Le sida est bien plus qu'une question de santé. C'est une question de justice, de relations entre les sexes et d'inégalités. Tous les secteurs du gouvernement devront travailler ensemble pour accélérer la riposte au sida et veiller à ce qu'aucun bébé ne naisse avec le VIH en Angola et à ce que tous les Angolais aient accès au traitement.

Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA

Le gouvernement angolais est prêt à accélérer la mise en œuvre d'un plan national avec pour objectif d'atteindre zéro nouvelle infection à VIH chez les enfants d'ici 2015.

José Vieira Dias Van-Dúnem, Ministre de la Santé angolais

Cette maternité offre d'excellents soins aux femmes vivant avec le VIH. J'y ai accouché de mon premier enfant, né sans le VIH, et je suis ici aujourd'hui pour une visite de contrôle pour ma deuxième grossesse.

Anelize Nobriga, mère vivant avec le VIH et patiente de la maternité Lucrecia Paim

Notre objectif va au-delà de l'aspect philanthropique du travail. Nous considérons que nos efforts sur le VIH et le sida combinent la solidarité humaine et le retour sur investissement, de manière à ce que nos employés restent en bonne santé et productifs.

Dra Ana Margarida Setas-Ferreira, ESSO Angola