Actualité

Une nouvelle publication sur les questions de défense des droits humains dans les Caraïbes

23 octobre 2013

Les deux auteurs, Sir George Alleyne et le Professeur Rose-Marie Belle Antoine, lors du lancement de la publication à Port-d'Espagne, Trinité-et-Tobago, 22 octobre 2013.
Photo : ONUSIDA

Un livre sur les problèmes et les blocages juridiques auxquels se heurte la lutte contre la stigmatisation et la discrimination dans les Caraïbes a été présenté le 22 octobre à Port-d'Espagne, la capitale de Trinité-et-Tobago. Legal and Policy Perspectives on HIV and Human Rights in the Caribbean (Perspectives juridiques et politiques sur le VIH et les droits humains dans les Caraïbes) a été écrit conjointement par Sir George Alleyne, ancien Envoyé spécial des Nations Unies pour le VIH dans les Caraïbes, et Rose-Marie Belle Antoine, professeur de droit. Cette publication inclut les contributions d'un panel d'experts qui ont participé à un symposium de haut niveau organisé par l'ONUSIDA, le Partenariat Pan Caribéen contre le VIH et le sida (PANCAP) et l'Université des Indes occidentales (UWI) en 2010.

Le livre met en avant des questions qui concernent les lois et les politiques discriminatoires dans la région. Il offre également aux universitaires et aux décideurs politiques des choix possibles pour l'abrogation des lois qui restreignent le droit à la santé, la liberté de circulation et l'égalité d'accès au logement, à l'éducation et à l'emploi.

Sir George a insisté sur le fait que l'une des principales recommandations du livre – poursuivre les lois discriminatoires devant les tribunaux – pouvait constituer un processus efficace pour leur suppression. « Les seuls pays du monde occidental appliquant des lois qui criminalisent les rapports sexuels entre personnes du même sexe dans la sphère privée sont ceux des Caraïbes », a-t-il déclaré. « La possibilité de les changer en invoquant la constitution est quasi nulle. Il faut agir en les poursuivant en justice ».

En 2013, l'une des absurdités auxquelles nous sommes confrontés réside dans la stigmatisation basée sur l'état sérologique par rapport au VIH, le comportement sexuel et l'orientation sexuelle.

Ernest Massiah, Directeur de l'équipe de l'ONUSIDA d'appui aux régions pour les Caraïbes

Sir George a également salué le Projet pour la défense des droits (Rights Advocacy Project) de l'UWI, qui vise à promouvoir les droits humains, l'égalité et la justice sociale dans les Caraïbes en participant aux actions en justice.

Edward Greene, actuel Envoyé spécial des Nations Unies pour le VIH/sida dans les Caraïbes, a qualifié le livre de « tremplin qui aidera la région à avancer vers la garantie d'une égalité de droits et de protection pour l'ensemble de sa population ».

L'ONUSIDA apporte un appui technique à la Coalition caribéenne pour la justice sociale (CCJS), qui fournit des conseils juridiques et une aide financière aux personnes victimes de discrimination. L'ONUSIDA travaille également avec les pays pour lutter contre la stigmatisation liée à l'orientation sexuelle et à la sexualité. Elle est en train de mettre en place une base de données sur les changements dans les attitudes de l'opinion publique et leur effet sur la politique électorale. Au sein du système judiciaire, elle soutient les formations de sensibilisation pour les magistrats et les agents de police. L'ONUSIDA publiera sous peu les conclusions d'une nouvelle enquête intitulée Caribbean Men’s Internet Survey (CARIMIS) et menée auprès de plus de 3 500 hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes aux Caraïbes. 

Ernest Massiah, Directeur de l'équipe de l'ONUSIDA d'appui aux régions pour les Caraïbes, a assisté au lancement du livre et salué sa publication. « En 2013, l'une des absurdités auxquelles nous sommes confrontés réside dans la stigmatisation basée sur l'état sérologique par rapport au VIH, le comportement sexuel et l'orientation sexuelle », a-t-il déclaré.

Déclarations