Ouverture à Montpellier de la conférence internationale francophone sur le VIH et les hépatites

Bookmark and Share

Actualité

Ouverture à Montpellier de la conférence internationale francophone sur le VIH et les hépatites

28 avril 2014

Montpellier, l’un des sites les plus actifs de la recherche sur le VIH en France, accueille la 7è Conférence internationale francophone sur le sida.  La conférence a débuté le 27 avril 2014 et se déroulera sur 3 jours.

Le programme de cette année, dédié à la fois au VIH et aux hépatites, mettra l'accent sur ​​la façon de répondre plus efficacement à l’évolution conjointe de deux épidémies inter-reliées.

S’agissant spécifiquement du VIH, seront abordées notamment, les avancées en matière de stratégies de dépistage, les innovations thérapeutiques antirétrovirales, la question de l’allocation optimale des ressources, la situation des enfants et adolescents et les problématiques soulevées par les populations clés – hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, usagers de drogues, populations carcérales.

Les débats relatifs aux hépatites porteront sur le dépistage et la prise en charge de l’hépatite B – pourquoi les défis persistent notamment dans les pays francophones au Sud – et sur l’accessibilité aux nouveaux traitements de l’Hépatite C.

S’exprimant lors de la cérémonie d’ouverture, le Directeur exécutif de l’ONUSIDA, Michel Sidibé a exhorté le monde francophone à se coaliser autour d’un nouveau modèle de leadership, à unir ses forces et exploiter les leçons et l’innovation de la riposte au sida pour relever les autres défis de santé mondiaux. Il a également réaffirmé l’impératif d’une justice sociale afin de ne laisser personne exclu.

Les autres intervenants à la cérémonie d’ouverture incluaient Christine Katlama, Présidente de l’AFRAVIH, Eric Delaporte, Président de l’AFRAVIH 2014, Caroline Navarre, représentant la Ville de Montpellier, Isabelle Andrieux-Meyer, de l’ONG Médecins Sans Frontières Genève, Françoise Barré-Sinoussi de l’Institut Pasteur et Philippe Douste-Blazy, Président du Conseil d’administration d’UNITAID.

Avant l’ouverture, Mr Sidibé a organisé un symposium de haut niveau sur la riposte au VIH dans l’agenda de développement post-2015. Les participants ont convenu de la nécessité de déployer tous les efforts pour maintenir et renforcer la dynamique qui permettra de mettre un terme à l’épidémie de sida comme une menace mondiale de santé à l’horizon 2030.

Déclarations

« La lutte contre le sida est un processus transformatif d’une ampleur mondiale. Pour mettre fin à l’épidémie de SIDA, nous avons besoin d’un leadership audacieux dans nos parlements, dans nos lieux de culte, dans nos organisations non-gouvernementales, nos gouvernements et dans nos communautés».

Michel Sidibé, Directeur exécutif de l’ONUSIDA

« Monsieur Sidibé, notre porte-parole, je vous propose d’envisager une campagne à l’endroit des hommes en Afrique. 30 ans après, beaucoup trop d’hommes sont encore réticents à se faire dépister, à se protéger et même à se faire traiter. »

Christine Kafando, Présidente de l’Association Espoir pour Demain

« Mettre en œuvre les outils de prévention validés scientifiquement est une urgence. Nous avons besoin d’une réponse globale, intégrée et coordonnée avec d’autres défis émergents. Ce sont là les conditions d’un succès désormais à notre portée. »

Françoise Barré-Sinoussi, Prix Nobel de médecine en 2008, Directeur de recherche à l'Institut national de la santé et de la recherche médicale et professeur à l'Institut Pasteur