La Première dame d'Éthiopie en visite à l'ONUSIDA

Bookmark and Share

Actualité

La Première dame d'Éthiopie en visite à l'ONUSIDA

29 avril 2014

Le Directeur exécutif de l'ONUSIDA Michel Sidibé a rencontré la Première dame d'Éthiopie, Roman Tesfaye Abneh, le 28 avril au siège de l'ONUSIDA à Genève, pour évoquer les progrès accomplis dans la riposte au sida en Éthiopie.

L'Éthiopie a obtenu des résultats substantiels entre 2009 et 2013 dans l'élargissement de l'accès aux services de prévention et de traitement anti-VIH chez les femmes enceintes vivant avec le VIH et chez les enfants. Ainsi, le nombre de nouvelles infections à VIH chez les enfants a baissé de 54 % et la couverture de la prévention de la transmission du VIH de la mère à l'enfant a atteint 50 %.

M. Sidibé a salué les efforts soutenus de la Première dame en faveur de l'élimination des nouvelles infections à VIH chez les enfants et son engagement pour améliorer la vie des femmes, des jeunes et des enfants en Éthiopie. Tout en la félicitant pour ses actions, M. Sidibé a souligné que l'éducation était primordiale pour réduire le nombre de nouvelles infections à VIH, en particulier chez les filles, compte tenu de la forte prévalence du VIH chez les femmes dans le pays.

La Première dame a parlé à M. Sidibé de son implication actuelle dans le développement de campagnes de prévention du VIH dans deux des régions du pays les plus touchées par le virus, Gambela et Benishangul-Gumuz.

La Première dame est membre de l'Organisation des Premières dames d'Afrique contre le VIH/sida et elle est particulièrement engagée dans les travaux de développement sur le VIH et les questions relatives à l'égalité des sexes, notamment sur la santé maternelle et infantile et la nutrition.

Déclarations

« Intensifiez votre leadership pour que plus aucun bébé ne naisse avec le VIH et que leurs mères restent en vie. Tel pourrait être le résultat de votre engagement envers les femmes et les enfants vulnérables. »

Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA

« Des efforts conjoints sont nécessaires pour rediriger nos interventions vers les régions les plus touchées et les points géographiques stratégiques afin de renverser la tendance de l'épidémie en Éthiopie. »

Roman Tesfaye Abneh, Première dame d'Éthiopie