Reportage

Guinée : Le soutien nutritionnel du PAM aide une mère pour vaincre le défi de vivre avec le VIH

31 janvier 2014

Une version de ce reportage a été publiée sur www.wfp.org

Djamilatou habite dans la banlieue de Conakry, la capitale de la Guinée. Chaque semaine, cette mère de 34 ans, se rend au centre Dream qui apporte une assistance aux personnes vivant avec le VIH. Ici les patients reçoivent des médicaments, des conseils et, grâce au PAM, un soutien nutritionnel.

C'est lors de sa première grossesse que la nouvelle de sa séropositivité est tombée. « Je suis allée à l'hôpital parce que je me sentais tout le temps malade », explique-t-elle. Après quelques tests le médecin l'a diagnostiquée. « Au début, je ne voulais pas y croire. C'était un choc énorme. Je n'avais jamais imaginé être un jour concernée par le VIH. »

Sur les conseils d'une amie, Djamilatou s'est rendue au centre Dream et elle rajoute que ce conseil a changé sa vie. « Avant de venir ici, j'avais perdu beaucoup de poids et de forces. Jamais je n'aurais eu les moyens d'acheter les médicaments pour le traitement. » 

Mais la chose la plus importante pour elle était le soutien et les conseils dont elle a bénéficié pour l'aider pendant une grossesse avec complications et la naissance de son bébé par césarienne. « Je suis très reconnaissante que mes deux enfants soient en bonne santé. Mon fils Alpha a 3 ans et ma petite fille Mariama vient juste d'avoir 5 mois. Au centre, on nous donne aussi des conseils en nutrition pour que les enfants grandissent bien. »

Le statut nutritionnel de Djamilatou est maintenant stable tout comme sa santé et elle espère pouvoir retravailler bientôt. Pour elle, le centre n'est pas seulement un endroit où elle reçoit traitement et nourriture, mais également un lieu qui lui donne de l'espoir.

Comme l'explique la coordinatrice de la clinique, Fatoumata Sylla, « L'aspect social des rations alimentaires hebdomadaires est vraiment très important : pour certains patients, c'est l'une des raisons principales de venir régulièrement ... Cela nous donne une chance de construire une relation stable avec nos patients. » De plus, le soutien nutritionnel fourni par le PAM a un impact particulier sur les progrès de leur traitement.

« Les besoins nutritionnels des personnes vivant avec le VIH sont plus importants que pour le reste de la population à cause de la faiblesse de leur système immunitaire » explique Madame Sylla. « Nous pouvons améliorer l'efficacité de nos traitements lorsque nous apportons à nos patients la médication adéquate mais également une nourriture nutritive. »

Comme Djamilatou, plus de 650 autres patients vivant avec le VIH reçoivent chaque mois un traitement au centre Dream. Le PAM leur fournit un mélange de céréales enrichies de micronutriment, vitamines et minéraux, plus du sucre, appelé CSB+, qui aide rapidement à améliorer l'état nutritionnel des personnes vivant avec le VIH. La ration en CSB+ est calculée en fonction de l'indice de masse corporelle (IMC) de chaque patient. De plus, le Programme alimentaire mondial aide également les membres de leurs familles vivant avec le VIH avec des rations composées de riz et d'huile enrichie en vitamine A et D.