Compte-rendu

De jeunes militants remettent le VIH à l'ordre du jour de l'agenda du mouvement LGBTI en Europe

17 juillet 2014

Le poids élevé et croissant du VIH en Europe au sein des populations de gays, d'autres hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes et de femmes transsexuelles, ainsi que les implications pour les droits humains des personnes gays, lesbiennes, bisexuelles, transsexuelles et intersexe (LGBTI), ont fait partie des thèmes débattus lors de la consultation Nothing for Us Without Us—Unleashing Youth Leadership to Address the Challenge of HIV and LGBTQI Rights in Europe (Rien pour nous sans nous – Libérer le leadership de la jeunesse pour lutter contre le VIH et pour les droits des personnes LGBTQI en Europe), un événement organisé conjointement par l'ONUSIDA, ILGA-Europe et l'Organisation internationale des jeunes et étudiant(e)s lesbiennes, gays, bisexuel(le)s, transgenres et allosexuel(le)s les 15 et 16 juillet à Genève.

Participants

Vingt militants pour les droits des personnes LGBTI âgés de 18 à 30 ans et venant de différents pays européens ont participé à la consultation.

Principaux messages

  • Dans toute l'Europe persiste la double crise du VIH et des droits humains, deux aspects inextricablement liés, qui touche les hommes gays et les autres hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, ainsi que les personnes transsexuelles.
  • Les jeunes gays et les autres hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes ont été particulièrement touchés par une nouvelle vague d'infections à VIH ces dix dernières années dans de nombreux pays d'Europe. Elle concerne également ceux qui vivent en zone rurale et dans les petites villes, qui étaient auparavant moins exposés au risque.
  • Le mouvement pour les droits des personnes LGBTI dispose d'un potentiel considérable pour profiter de son dynamisme et retrouver son rôle de porte-parole politique et de force solide dans la riposte au VIH.

La riposte au VIH doit être ancrée dans un agenda plus large sur la santé, l'égalité et l'inclusion des personnes LGBTI.

Déclarations

« La nouvelle génération de militants bénéficie d'un soutien politique et public remarquable en faveur des droits des personnes LGBTI en Europe, mais l'héritage de ce mouvement doit être ravivé pour faire face à l'expansion de l'épidémie de VIH et soutenir le nombre croissant de gays et de personnes transsexuelles vivant avec le VIH. »

Tim Martineau, Directeur du Bureau exécutif de l'ONUSIDA

Déclarations

« Rien pour nous sans nous ! La double crise du VIH et des droits humains des personnes LGBTQI en Europe ne pourra être résolue qu'avec l'implication totale du mouvement LGBTQI. »

Sophie Aujean, ILGA-Europe

Déclarations

« Même si de nos jours le VIH n'est plus une condamnation à mort et peut être géré avec une pilule quotidienne, c'est loin d'être une sinécure. Les complications, les effets secondaires et la stigmatisation sociale peuvent s'avérer insupportables. »

Tom Hayes, beyondpositive