Actualité

L'Asie et le Pacifique sont engagés à fixer des objectifs ambitieux de prévention et de traitement du VIH

16 juin 2014

Des progrès significatifs ont été réalisés dans la région Asie et Pacifique pour atteindre les objectifs définis dans la Déclaration politique des Nations Unies sur le VIH/sida de 2011 et la région peut aspirer à mettre fin à l'épidémie de sida d'ici 2030. C'était l'une des principales conclusions de la consultation de deux jours qui s'est tenue les 12 et 13 Juin à Bangkok, Thaïlande, pour discuter des défis et des opportunités pour accélérer l'intensification des programmes de prévention et de traitement du VIH dans la région après 2015.

A moins de 500 jours pour atteindre les objectifs de la Déclaration politique de 2011, la réunion a renforcé la nécessité d'une action concertée pour atteindre les objectifs de 2015, mais aussi de fixer de nouveaux objectifs ambitieux pour 2020 et 2030. Dans l'optique de ne laisser personne de côté et d'atteindre zéro nouvelle infection à VIH, zéro discrimination et zéro décès lié au sida, il a été convenu par les participants que l'élargissement du dépistage du VIH, en mettant l'accent sur les populations les plus à risque, l'innovation dans la prestation des services et l'augmentation du financement sont la clé pour mettre fin à l'épidémie de sida d'ici 2030.

La consultation régionale a réuni plus de 50 participants, dont des représentants des gouvernements de Chine, de Fidji, d'Inde, d'Indonésie, du Myanmar, de la Thaïlande et du Vietnam, les communautés régionales de personnes vivant avec le VIH, les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, les professionnel(le)s du sexe, les personnes transsexuelles et les consommateurs de drogues, les coparrainants de l'ONUSIDA et les partenaires au développement.

Suite à la consultation régionale, des dialogues entre les pays seront organisés avec les principaux intervenants pour convenir d'un ensemble d'objectifs nationaux de prévention et de traitement du VIH.

Déclarations

« En Asie et dans le Pacifique, des progrès remarquables ont été accomplis au cours des 10 dernières années dans la riposte au VIH, mais nous devons maintenir l'élan pour que nous puissions construire sur nos acquis et terminer le travail. »

Steve Kraus, Directeur de l'équipe de l'ONUSIDA d'appui aux régions pour l'Asie et le Pacifique

Déclarations

« Les objectifs de prévention et de traitement pour 2020 et 2030 sont ambitieux, mais il est bon de mettre la barre haute car elle encourage les professionnels de la santé, les gouvernements et la société civile de se recentrer, d'innover et de collaborer. »

Myint Shwe, Directeur de programme, Programme national sur le sida, département de la Santé, Ministère de la Santé, Myanmar

Déclarations

« ll ne s'agit pas seulement d'être ambitieux mais de travailler sur un moyen de fournir la prévention et le traitement en partenariat avec les communautés pour maximiser l'impact et sauver des vies. Ceci est en ligne avec la façon dont l'Indonésie travaille et, le fait d'avoir un ensemble ambitieux d'objectifs, cela cible bien ces efforts. »

Kemal N. Siregar, secrétaire de la Commission nationale sur le sida, Indonésie

Déclarations

« Nous ne sommes pas de simples numéros. Les nouveaux objectifs pour l'après-2015 doivent assurer l'accès universel aux services de prévention et de traitement de qualité, y compris le diagnostic de l'hépatite C et le traitement pour les consommateurs de drogues. Et nous devrions également élaborer des indicateurs pour le dépistage et les services du VIH menés par la communauté. »

Anand Chabungbam, coordonnateur régional, Réseau asiatique des consommateurs de drogues