Actualité

Dans son rôle de nouveau Président de l'UA, le Président mauritanien va soutenir le leadership africain dans la riposte au sida

21 mars 2014

Le Président de la Mauritanie et nouveau Président de l'Union africaine (UA) s'engage à soutenir les responsables africains dans l'intensification des actions de riposte au VIH. Le Président Mohamed Ould Abdel Aziz a rencontré le Directeur exécutif de l'ONUSIDA, Michel Sidibé, le 20 mars à Nouakchott, en Mauritanie. M. Sidibé a félicité le Président de son élection récente à la présidence tournante de l'UA et l'a invité à mener les efforts pour l'accélération des réformes dans les ripostes au sida, à la tuberculose et au paludisme.

En 2012, les dirigeants africains s'étaient engagés sur une Feuille de route pour la responsabilité partagée et la solidarité globale pour la riposte au sida, à la tuberculose et au paludisme en Afrique, définissant un nouveau cap pour la riposte du continent à ces trois maladies. M. Sidibé a souligné la nécessité urgente pour les pays africains de s'approprier leurs épidémies et réduire la dépendance envers le financement international. Il a également insisté sur la nécessité de fabriquer les antirétroviraux et d'autres médicaments essentiels sur le continent et d'étendre les capacités et les connaissances en matière de production de médicaments.

Outre son rôle de premier plan au sein de l'Union africaine, la Mauritanie est aussi membre de la Ligue des États arabes, qui a adopté au début du mois une stratégie très innovante pour endiguer l'épidémie de sida dans les pays arabes. M. Sidibé a souligné que si l'Afrique reste la région la plus touchée par le VIH dans le monde, ce sont les pays arabes qui présentent l'une des plus rapides progressions de l'épidémie. Depuis 2001, le nombre de personnes nouvellement infectées par le VIH dans les pays arabes a augmenté de plus de 47 %. M. Sidibé a appelé la Mauritanie à utiliser sa position unique pour jouer le rôle de pont entre les institutions africaines et arabes, favorisant le transfert de savoir-faire et de technologies clés dans la riposte au sida.

La Mauritanie a récemment adopté une loi qui protège les droits des personnes vivant avec le VIH et prévoit la gratuité du traitement antirétroviral pour les personnes éligibles à un traitement anti-VIH. Selon les autorités nationales, le nombre de personnes ayant accès à un traitement vital est passé de 1 866 en 2012 à 2 400 en 2013, soit une hausse de 27 % en seulement un an.

Lors de sa visite officielle, M. Sidibé a également rencontré le Premier ministre Moulaye Ould Mohamed Laghdaf et le Ministre de la Santé Ahmedou Ould Hademine Ould Jelvoune. Il a aussi visité un centre de traitement pour malades externes à Nouakchott qui propose des services intégrés, notamment des services de prévention, de traitement et d'appui social en matière de VIH et de tuberculose.

Déclarations

« Nous nous engageons à lutter contre cette épidémie tout comme nous avons lutté contre le terrorisme et l'insécurité qui affectent notre vie quotidienne. »

Mohamed Ould Abdel Aziz, Président de l'Union africaine et Président de la Mauritanie

Déclarations

« La Mauritanie se trouve au carrefour entre Afrique et pays arabes et est en capacité de mener un échange fructueux de compétences et de technologies qui stimuleront l'innovation et le changement. »

Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA