La coordonnatrice de la lutte mondiale contre le sida pour le gouvernement américain présente sa vision du PEPFAR à la société civile

Bookmark and Share

Actualité

La coordonnatrice de la lutte mondiale contre le sida pour le gouvernement américain présente sa vision du PEPFAR à la société civile

23 mai 2014

En marge de la 67e Assemblée mondiale de la Santé, l'ONUSIDA a organisé une réunion entre les membres de la société civile basée en Europe avec l'ambassadrice Deborah Birx, la nouvelle coordonnatrice de la lutte mondiale contre le sida pour le gouvernement américain.

L'ambassadrice Madame Birx a présenté la vision du PEPFAR, mettant notamment l'accent sur l'impact, la responsabilisation et la transparence. Elle a également souligné le rôle essentiel de la société civile pour aider à atteindre une génération sans sida. « Dès les premiers jours de l'épidémie de sida jusqu'à ce jour, dans les communautés et les pays à travers le monde, la société civile a été au cœur d'une riposte efficace et responsable. Avec le temps, le rôle de la société civile reste plus vital que jamais. »

Les participants ont discuté toute une série de questions, y compris la nécessité d'investir dans la capacité de développement dans les communautés et le travail d'information local, l'impact que les politiques contre les lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres ont sur les prestations de services et la façon de répondre à cette tendance, le problème du prix des médicaments et l'importance de travailler plus directement avec des fournisseurs d'organisations confessionnelles. Le groupe a également discuté la valeur de l'utilisation de la charge virale comme une mesure de la réussite du programme ainsi que les possibilités de travailler ensemble pour intensifier la riposte mondiale au sida.

Le Directeur exécutif adjoint de l'ONUSIDA Luiz Loures a reconnu que cette première rencontre de l'ambassadrice Madame Birx avec la société civile en dehors des États-Unis dans son nouveau rôle et a promis de poursuivre la collaboration. « L'ONUSIDA s'est engagée à travailler en étroite collaboration avec le PEPFAR pour faire progresser la riposte au sida. L'Ambassadrice Madame Birx et moi-même partageons un engagement commun pour assurer que les multiples parties prenantes, notamment la société civile, soient impliquées de manière utile dans cette riposte. »