Communiqué de presse

Les temps forts de la 23ème réunion de l’organe directeur de l’ONUSIDA

Genève, 18 décembre 2008 – L’organe directeur du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) s’est réuni à Genève, Suisse, du 15 au 17 décembre pour le 23ème Conseil de Coordination du Programme (CCP).

Sous la présidence actuelle du CCP, les Etats-Unis d’Amérique, plus de 300 représentants et observateurs des Etats Membres des Nations Unies, des organisations internationales, de la société civile et des organisations non gouvernementales y ont participé.

Il s’agissait de la dernière réunion du conseil pour le Dr Peter Piot en tant que Directeur exécutif de l’ONUSIDA. Le CCP a rendu hommage à son leadership et a reconnu ses nombreuses réalisations, qui vont de l’inscription et du maintien du sida sur l’agenda politique mondial et de la mobilisation d’importantes ressources pour le sida à l’établissement d’alliances à travers toute une gamme de secteurs et d’acteurs.

Dans ses remarques au Conseil, le Dr Piot s’est penché sur la riposte et sur les changements dont il a été témoin depuis les débuts de l’ONUSIDA en 1996. « Le sida a été un puissant agent de changement, qui a permis de dénoncer et de vaincre des injustices, » a déclaré le Dr Piot. « Grâce au sida, les thèmes liés à la crise du personnel de santé, à la crise des systèmes de santé, aux questions de droits humains, aux questions de droits des gays, aux questions de droits des femmes, et aux violences faites aux femmes, sont tous inscrits à l’ordre du jour. »

Le CCP a salué la nomination de M. Michel Sidibé en tant que Directeur exécutif entrant de l’ONUSIDA. Le Dr Piot a prié le Conseil de continuer d’apporter à M. Sidibé le même soutien que celui dont il a bénéficié.

Dans sa réponse, M. Sidibé a applaudi le leadership du Dr Piot et loué sa passion et sa vision. M. Sidibé a également évoqué ses priorités pour aller de l’avant, notamment le début d’une nouvelle ère de responsabilisation, la lutte contre la stigmatisation et la discrimination et en faveur du respect des droits humains, et le maintien des investissements. « Le moment est venu de rassembler notre sagesse collective afin de pouvoir avancer de manière décisive, avec un accent clair sur les résultats, sur l’action, sur les prestations et sur l’efficacité, » a déclaré M. Sidibé.

Les questions politiques importantes débattues lors de la réunion du CCP comprenaient notamment : les restrictions spécifiques au VIH à l’entrée, au séjour et à la résidence ; la sensibilité des ripostes au sida  aux questions sexospécifiques; la participation de la société civile au CCP ; et le budget-plan de travail intégré de l’ONUSIDA.

Survol des principaux points de l’ordre du jour, conclusions, et recommandations

  • Restrictions spécifiques au VIH à l’entrée, au séjour et à la résidence
    Le Conseil encourage fortement tous les pays à éliminer les restrictions spécifiques au    VIH à l’entrée, au séjour et à la résidence et à faire en sorte que les personnes vivant avec le VIH ne soient plus exclues, détenues ou déportées sur la base du statut VIH. S’appuyant sur une décision antérieure, le Conseil a décidé qu’aucune réunion du CCP ne se tiendrait dans un pays appliquant des restrictions spécifiques au VIH relatives à l’entrée, au séjour et à la résidence du fait du statut VIH d’un individu. L’ONUSIDA est prié de présenter un rapport d’activité lors de la prochaine réunion du CCP, qui portera sur les efforts réalisés pour mettre en œuvre les recommandations de la Cellule de réflexion.
  • Sensibilité aux questions sexospécifiques et orientation dans la riposte au sida
    Le Conseil a demandé que l’ONUSIDA prépare un rapport d’activité lors de la 24ème réunion du CCP précisant le travail effectué par l’ONUSIDA pour aider les pays à instaurer l’égalité des sexes, notamment des estimations séparées des besoins pour les femmes et les filles et pour les communautés lesbiennes, gays, bisexuelles et transsexuelles, soulignant l’action menée au niveau des pays, ainsi que les actions de suivi, notamment l’établissement d’une stratégie interinstitutions pour prendre en compte le VIH et les femmes et les filles, conformément à la stratégie adoptée pour les populations lesbiennes, gays, bisexuelles et transsexuelles.
  • Participation de la société civile au CCP
    Le Conseil a encouragé les Etats Membres à considérer la possibilité d’impliquer, dans la capacité qu’ils jugeront appropriée, un ou plusieurs représentants de la société civile, notamment des personnes vivant avec le VIH et des communautés affectées, au sein de leurs délégations nationales aux réunions du CCP, et recommandé que le Secrétariat de l’ONUSIDA, les bureaux de pays et les Equipes d’appui aux régions explorent et définissent des manières de soutenir les Etats Membres afin d’intégrer la société civile dans leurs délégations.
  • Session thématique sur le partenariat entre l’ONUSIDA et le Fonds mondial
    La session thématique de la 23ème réunion était axée sur les relations entre l’ONUSIDA et le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme et les questions des liens avec l’architecture internationale en matière d’appui technique et les partenariats public-privé.
  • Budget-plan de travail intégré de l’ONUSIDA
    Le CCP a reçu un rapport sur la mise en œuvre du budget-plan de travail intégré (BPTI)   de l’ONUSIDA qui soulignait les activités de l’ONUSIDA pour 2006-2007. Le CCP a prié tous les pays de fournir des ressources adéquates pour financer pleinement le BPTI 2008-2009 et de s’engager à mettre en œuvre le cadre stratégique pour 2007-2011.
  • Election des membres du Bureau
    Le CCP a élu l’Ethiopie en tant que Président, les Pays-Bas en tant que Vice-Président, et le Guatemala en tant que Rapporteur du CCP pour une année civile à compter du 1er janvier 2009.

 

Contact
Edward Mishaud | ONUSIDA Genève | tél. +41 22 791 5587 | mishaude@unaids.org

Centre de presse

Téléchargez la version imprimable (PDF)


Région/pays