Déclaration à la presse

L’ONUSIDA encourage la prévention du VIH en association pour atteindre les objectifs de l’accès universel

GENÈVE, 18 mars 2009 – La priorité absolue de l’ONUSIDA est l’accès universel à la prévention, au traitement, aux soins et à l’appui dans le domaine du VIH.

On compte chaque jour plus de 7 400 nouvelles infections à VIH. Le monde ne peut pas enrayer l’épidémie de sida s’il ne les empêche pas de survenir. Les pays doivent connaître leur épidémie et y adapter leur riposte. L’ONUSIDA préconise et encourage des approches complètes de la prévention du VIH par des stratégies d’association.

Les préservatifs sont un élément essentiel de la prévention en association, qui comprend aussi notamment l’accès à l’information sur le VIH, l’accès au traitement, les mesures de réduction des risques, le report de l’activité sexuelle, la fidélité, la diminution du nombre de partenaires et de relations simultanées, la circoncision, la jouissance des droits de l’homme et la réduction de la stigmatisation.

Les pays doivent avoir recours à l’ensemble des stratégies et des méthodes existantes qui reposent sur des données concrètes et sont fondées sur les droits de l’homme. Comme cela est indiqué dans le dernier Rapport sur l’épidémie mondiale de sida de l’ONUSIDA, la forte intensification des efforts en matière de prévention et de traitement dans le domaine du VIH  produit actuellement des résultats dans plusieurs pays.

Dans certains des pays les plus touchés par le VIH, l’utilisation du préservatif augmente chez les jeunes qui ont des partenaires multiples. Parmi ces pays figurent le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, le Ghana, Haïti, le Kenya, le Malawi, la Namibie, l’Ouganda, la Tanzanie, le Tchad et la Zambie.

Une approche de la prévention du VIH fondée sur un seul élément n’est pas efficace et peut entraver la riposte au sida. Il n’existe pas de « solution miracle » pour la prévention du VIH. Les pays doivent s’appuyer sur un mélange d’actions et de tactiques comportementales, biomédicales et structurelles de prévention du VIH, adapté à la réalité de leur épidémie et aux besoins de ceux qui sont le plus exposés au risque, à l’instar du traitement antirétroviral, qui, par une association et un dosage appropriés de médicaments, sauve actuellement des millions de vies.

L’ONUSIDA travaille avec des partenaires, des gouvernements et la société civile, en particulier des réseaux de personnes vivant avec le VIH, le secteur privé et des groupes d’inspiration religieuse, pour permettre aux pays d’atteindre l’accès universel à des services complets de prévention, de traitement, de soins et d’appui dans le domaine du VIH.



Centre de presse

Téléchargez la version imprimable (PDF)


Région/pays