Communiqué de presse

Appel de personnalités internationales en faveur d’une prévention révolutionnée contre le VIH

À l’occasion de la Journée mondiale du sida, les membres de la Commission de haut niveau de l’ONUSIDA sur la prévention du VIH s’unissent pour mobiliser les dirigeants en faveur de la réduction des nouvelles infections au VIH

GENÈVE, le 1er décembre 2010 — À l’occasion de la Journée mondiale du sida 2010, la Commission de haut niveau de l’ONUSIDA sur la prévention du VIH a publié une déclaration qui appelle les dirigeants internationaux à accélérer le recul des nouvelles infections au VIH et à susciter une révolution de la prévention.

Cette déclaration a été rendue publique par les co-présidents de la Commission, le professeur Françoise Barré-Sinoussi et l’archevêque Desmond Tutu, au nom des 19 membres de la Commission.  

« Il est plus important que jamais de travailler sur la prévention du VIH. Les scientifiques ont en effet élaboré une série d’outils efficaces qui, s’ils étaient mis en œuvre, pourraient inverser l’épidémie de sida », a déclaré le professeur Barré-Sinoussi. « Il est inacceptable que de nombreux pays n’aient pas largement facilité l’accès à ces outils de prévention alors qu’ils sont à même de sauver des vies. »

Un récent rapport de l’ONUSIDA a montré que 56 pays ont réussi à stabiliser ou sensiblement réduire le taux des nouvelles infections au VIH. La Commission de haut niveau considère cependant que l’assèchement des investissements financiers, l’insuffisance des engagements politiques et l’inefficacité du choix des priorités relatives à la prévention posent un défi à ces progrès.

« L’activisme lié à la prévention du VIH est indispensable si l’on veut surmonter l’épidémie », a indiqué l’archevêque Tutu. « Les communautés doivent recevoir le soutien et l’encouragement dont elles ont besoin pour se mobiliser contre l’épidémie avec courage, engagement et intrépidité ».

La Commission de haut niveau de l’ONUSIDA sur la prévention du VIH a été créée en juillet 2010. Elle est composée de dirigeants du monde politique, du secteur économique, de la société civile et des organisations charitables. Ses membres ont été chargés de convaincre leurs pairs que la prévention du VIH ne peut réussir qu’avec leur soutien. La publication de leur déclaration ouvre leur campagne en faveur d’un engagement mondial.

Cette déclaration lance un appel en faveur d’une révolution de la prévention et fixe quatre mesures clés : la rapide intensification des tactiques de prévention fructueuses, le mesurage régulier des nouvelles infections au VIH, l’évaluation des engagements pris par les dirigeants politiques, économiques et non gouvernementaux à l’égard de la prévention du VIH fondée sur les données, la protection des droits de l’homme pour surmonter les inégalités et réduire la menace que le VIH fait peser sur des groupes de population particuliers.

« Je me félicite de cette déclaration des Commissaires », a déclaré le Directeur exécutif de l’ONUSIDA, Michel Sidibé. « Avec leur soutien, nous pouvons aller de l’avant et construire un monde garantissant zéro nouvelle infection au VIH. »

Lors de la Journée mondiale du sida, le 1er décembre, les membres de la Commission participeront à une série d’initiatives pour renforcer le message en faveur de la prévention au VIH. Trois membres rejoindront le Directeur exécutif de l’ONUSIDA au Brésil pour prendre part à des initiatives menées ce jour-là à Brasilia, aux côtés du Président brésilien Luiz Inácio Lula da Silva.

Centre de presse

Téléchargez la version imprimable (PDF)


Région/pays