Communiqué de presse

Le Conseil de Coordination du Programme de l’ONUSIDA adopte une nouvelle stratégie pour se rapprocher des objectifs de 2015 en matière de VIH

Le Conseil a également approuvé des mesures pour améliorer l’efficience et l’efficacité internes et examiné des questions comme les aspects sexospécifiques des ripostes au sida ainsi que les thématiques « Sida, sécurité et action humanitaire » et « Sécurité alimentaire et nutritionnelle et VIH ».

Genève, 8 décembre 2010 — Le Conseil de Coordination du Programme (CCP), organe directeur du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA), a adopté une nouvelle stratégie pour progresser vers la mise en place de l’accès universel à la prévention, au traitement, aux soins et à l’appui en matière de VIH, stopper la propagation du VIH et inverser la tendance.

Cette stratégie pour la période 2011-2015 a été avalisée lors de la 27ème réunion du Conseil qui s’est tenue à Genève du 6 au 8 décembre. La riposte au sida est un investissement à long terme et la stratégie ambitionne de révolutionner la prévention du VIH, de favoriser l’émergence d’un traitement, de soins et d’un appui de nouvelle génération, de promouvoir les droits humains et l’égalité des sexes.

Parmi les priorités mises en évidence dans la stratégie figurent l’élimination des nouvelles infections à VIH, l’intégration de la riposte au sida à d’autres actions de santé et de développement, la fixation d’objectifs pour mettre un terme à la stigmatisation et à la discrimination, la promotion de nouveaux partenariats innovants et le centrage sur la responsabilisation et l’appropriation par les pays des ripostes nationales.

« Aujourd’hui, plus que jamais, il faut optimiser les ressources dans le cadre de la riposte au sida. Cette stratégie a été conçue pour obtenir des résultats optimaux en termes de qualité et de coût », a déclaré le Directeur exécutif de l’ONUSIDA, M. Michel Sidibé, dans son rapport au Conseil.

La stratégie de l’ONUSIDA est une feuille de route pour le Programme commun, avec des objectifs concrets marquant autant de jalons vers la concrétisation de la vision de l’ONUSIDA, « Zéro nouvelle infection à VIH. Zéro discrimination. Zéro décès lié au sida ».

Cette stratégie servira aussi de référence pour la préparation de la Réunion de haut niveau sur le VIH de juin 2011. Les Etats Membres des Nations Unies se rassembleront l’année prochaine pour examiner les progrès accomplis depuis la Déclaration d’engagement sur le VIH/sida de 2011 et s’engager à agir afin de faire avancer la riposte.

En mettant en œuvre cette stratégie, l’ONUSIDA se concentrera sur l’optimisation de pratiques de gestion efficaces et efficientes. Elle devra aussi veiller à ce que les ressources produisent des résultats, selon les directives du budget intégré et du cadre de responsabilisation.

Pendant la réunion du CCP, les membres du Conseil ont fermement soutenu la décision de passer à un système administratif unique pour le Secrétariat de l’ONUSIDA. Le Conseil a encouragé les actions continues pour utiliser les politiques administratives les plus efficaces et minimiser les coûts administratifs en recherchant la prestation de services la plus rentable.

Un rapport complet sur les activités de l’ONUSIDA en rapport avec la sexospécificité et le VIH a été présenté au Conseil. Ce rapport examinait en particulier le cadre d’action et la mise en œuvre du plan opérationnel de l’ONUSIDA pour les femmes et les filles. Il étudiait également les liens entre santé sexuelle et reproductive et VIH.

La Professeure Françoise Barré-Sinoussi, coprésidente de la Commission de haut niveau sur la prévention du VIH et lauréate du prix Nobel de médecine en 2008 pour son rôle dans la découverte du VIH, a pris la parole devant le Conseil en tant qu’orateur de marque. Le Conseil avait également organisé une session sur le thème Sécurité alimentaire et nutritionnelle et VIH, conduite par le Programme alimentaire mondial, un des organismes coparrainants de l’ONUSIDA.

Plus de 300 participants et observateurs des Etats Membres des Nations Unies, d’organisations internationales, de la société civile et d’organisations non gouvernementales ont assisté à la réunion présidée par les Pays-Bas, le Salvador assurant la vice-présidence et le Japon occupant la fonction de rapporteur spécial. En 2011, la présidence incombera au Salvador ; le Conseil a élu la Pologne à la vice-présidence et l’Egypte en tant que rapporteur spécial.

Le rapport au Conseil du Directeur exécutif de l’ONUSIDA, les décisions, recommandations et conclusions du Conseil ainsi que la liste de tous les autres documents présentés lors de la 27ème réunion du CCP sont disponibles à l’adresse http://www.unaids.org/en/AboutUNAIDS/Governance/27_PCB_Meeting.asp

Centre de presse

Téléchargez la version imprimable (PDF)


Région/pays