Déclaration à la presse

L’ONUSIDA salue la création d’une nouvelle entité des Nations Unies dédiée aux femmes

Genève, 5 juillet 2010 – Le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) salue le regroupement de quatre entités des Nations Unies en charge de la promotion des femmes au sein de l’« ONU Femmes », entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes. La nouvelle entité offrira aux femmes et aux filles une nouvelle voix puissante et aidera à faire progresser la riposte au sida.

« J’ai hâte de travailler avec l’ONU Femmes » a déclaré M. Michel Sidibé, Directeur exécutif de l’ONUSIDA. « Ensemble, nous pouvons faire en sorte que toutes les femmes vivant avec le VIH aient un accès au traitement lorsqu’elles en ont besoin. Le plus important est que nous pouvons restaurer leur dignité et leurs droits ».

Près de la moitié des personnes vivant avec le VIH dans le monde sont des femmes. En Afrique subsaharienne, il y a plus de femmes infectées par le virus que d’hommes. Le VIH est la principale cause de mortalité des mères et à l’origine d’un décès maternel sur cinq.

Les inégalités entre les sexes, la violence, l’absence d’accès à l’éducation, à la santé et aux opportunités économiques rendent les femmes vulnérables au VIH.

Toutefois, en travaillant en équipe et sur des objectifs communs, la riposte au sida et le mouvement en faveur de la promotion des femmes peuvent réduire considérablement l’impact du virus sur celles-ci et leur famille.

L’ONUSIDA a récemment souligné l’importance de la promotion de l’égalité des sexes et de l’éradication de la violence et de la discrimination à l’encontre des femmes en nommant la célèbre chanteuse Annie Lennox ambassadrice internationale de bonne volonté de l’ONUSIDA. Cette dernière a pour mission spécifique de sensibiliser et de soutenir les femmes affectées par l’épidémie de sida.

Centre de presse

Téléchargez la version imprimable (PDF)


Région/pays