Déclaration à la presse

Journée mondiale de lutte contre la tuberculose 2010

Message de M. Michel Sidibé, Directeur exécutif de l’ONUSIDA

GENEVE, 24 mars 2010 – A l’heure où l’accès aux traitements antirétroviraux s’élargit, il est inacceptable que la tuberculose continue de figurer parmi les causes les plus courantes de maladie et de décès chez les personnes vivant avec le VIH.

Bien que l’on puisse prévenir et soigner la tuberculose, celle-ci continue d’ôter la vie à un demi-million de séropositifs chaque année. La communauté mobilisée pour lutter contre le VIH ne peut pas attendre sans rien faire et laisser les choses continuer ainsi. Si l’on ne maîtrise pas la tuberculose et qu’elle devient résistante aux médicaments, alors elle pourrait franchir les frontières, se propager et menacer plus gravement encore la santé mondiale.

Le monde se bat déjà pour réduire le nombre de nouveaux cas de tuberculose et de décès liés à cette maladie pour atteindre le sixième Objectif du Millénaire pour le développement. Toutefois, j’appelle la communauté mobilisée pour lutter contre le VIH à aller encore plus loin. Nous devons nous engager à diviser par deux le nombre de décès dus à la tuberculose chez les personnes vivant avec le VIH d’ici à 2015.

L’ONUSIDA met en œuvre tous ses moyens pour atteindre cet objectif au sein d’un Cadre de résultats commun. Avec ceux qui luttent contre la tuberculose, joignons nos efforts pour sensibiliser davantage les personnes séropositives au problème de la tuberculose, pour renforcer des ripostes communautaires communes contre le VIH et la tuberculose, et pour élargir l’accès aux services de prévention, de diagnostic et de traitement de la tuberculose les plus efficaces et les plus intégrés pour les personnes vivant avec le VIH.

Nous pouvons faire beaucoup plus pour arrêter la tuberculose.

Nous pouvons faire en sorte que les séropositifs ne décèdent plus de cette maladie.

En cette Journée mondiale de lutte contre la tuberculose, j’invite tous nos partenaires à prendre l’engagement de réduire de moitié le nombre de décès dus à la tuberculose chez les personnes vivant avec le VIH d’ici à 2015 et d’apporter l’espoir à des millions de personnes.

Centre de presse

Téléchargez la version imprimable (PDF)


Région/pays