Communiqué de presse

L'ONUSIDA se réjouit du soutien du pape Benoît XVI à la prévention contre le VIH

GENÈVE, 20 novembre 2010 — L’ONUSIDA se réjouit de la déclaration du pape Benoît XVI, publiée dans un livre-entretien, qui préconise « une humanisation de la sexualité » et considère que l’utilisation des préservatifs « pourrait, dans tel ou tel cas, être une première étape dans le but de réduire le risque d’infection » au VIH.

« Cette déclaration positive et importante du Vatican constitue un pas en avant », a déclaré le Directeur exécutif de l’ONUSIDA, Michel Sidibé. « Elle souligne qu’un comportement sexuel responsable et une certaine utilisation des préservatifs jouent un rôle important dans la prévention contre le VIH ». 

L’ONUSIDA travaille étroitement avec le Saint-Siège. En 2009, M. Sidibé a eu des discussions importantes avec Mgr Zygmunt Zimowski sur les questions de prévention contre le VIH, incluant la transmission de la mère à l’enfant, la protection des jeunes et la réduction des violences sexuelles faites aux femmes et aux filles. « Cette déclaration contribuera à accélérer le changement de la prévention contre le VIH, à promouvoir des approches fondées sur les informations avérées et les droits de l’homme, en vue de parvenir aux objectifs de l’accès universel à la prévention, aux traitements, aux soins et au soutien contre le VIH », a ajouté M. Sidibé. « Ensemble, nous pouvons construire un monde offrant zéro nouvelle infection au VIH, zéro discrimination et zéro décès dû au sida ».

Face au chiffre minimal de 7 000 nouvelles infections quotidiennes au VIH, l’ONUSIDA plaide en faveur d’une approche multidimensionnelle de la prévention au VIH, laquelle préconise les méthodes préventives avérées comme l’utilisation de préservatifs masculin et féminin, le choix d’une sexualité non précoce, la réduction du nombre des partenaires, la circoncision masculine, la diminution des stigmatisations et des discriminations et l’abrogation des lois punitives. Elle considère que le préservatif masculin en latex est la technique la plus efficace pour réduire la transmission sexuelle du VIH et des autres infections sexuellement transmissibles.

Centre de presse

Téléchargez la version imprimable (PDF)


Région/pays