Déclaration à la presse

La France augmente sa contribution à la riposte contre le sida

Le Président Sarkozy soutient l'ONUSIDA dans ses efforts pour promouvoir l'intégration du SIDA dans les Objectifs du Millénaire

NEW YORK/GENÈVE, 20 septembre 2010 – L’ONUSIDA salue l’annonce du Président français Nicolas Sarkozy de verser 1,4 milliard de dollars au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme pour la période 2011-2013. L’information a été communiquée par le Président français lors du Sommet sur les objectifs du Millénaire pour le développement qui se déroule aux Nations Unies et devrait être la première de plusieurs promesses de soutien avant la Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial du 4-5 octobre.

« À un moment où les finances publiques sont fragiles, la France a donné la priorité aux intérêts des personnes vivant avec le VIH » a déclaré M. Michel Sidibé, Directeur exécutif de l’ONUSIDA. « J’invite instamment tous les autres pays à suivre l’exemple de la France pour que le Fonds mondial soit totalement financé ».

Mr Sidibé a également rencontré le Président Sarkozy et Mme Carla Bruni Sarkozy lors  d’une entrevu à l’occasion du sommet des ODM. Le Président Sarkozy a salué l’approche d’ONUSIDA  consistant à utiliser le SIDA pour faire progresser l’agenda de la santé en général et du développement. L’ONUSIDA promeut le concept de SIDA+ODM qui vise à intégrer le SIDA avec les autres ODM, afin d’optimiser l’efficacité dans l’utilisation des ressources et ainsi améliorer et sauver des vies. 

« Investir dans la riposte contre le sida est pertinent car l’impact sur les populations est global » a déclaré M. Sidibé. « L’heure est à l’élargissement et à l’intensification des programmes, et non le contraire. Je félicite le Président Sarkozy pour son leadership audacieux et le soutien qu’il apporte à la lutte contre le sida ».

La troisième conférence de reconstitution des ressources organisées par Le Fonds mondial sera présidée par M. Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies, « La France, par cette annonce, ouvre la voie et affiche ses idéaux. » A-t’il déclaré, « Elle donne aux autres pays un exemple fort pour qu’ils augmentent leurs engagements en faveur du Fonds mondial, dont la reconstitution des ressources servira d’indicateur de la solidarité internationale. Au travers de l’annonce faite par le Président Sarkozy, la France se montre fermement solidaire des femmes, des hommes et des enfants qui, partout dans le monde, ont le plus besoin de traitement, de protection et de soins. »

On estime à près de 2,8 millions le nombre de personnes qui ont accès à un traitement grâce aux financements fournis par le Fonds mondial, ce qui représente plus de la moitié des personnes actuellement sous traitement. Toutefois, on considère que près de 10 millions de personnes vivant avec le VIH ont de toute urgence besoin d’un traitement aujourd’hui. Pour cinq personnes nouvellement infectées, deux seulement sont mises sous traitement.

Les dernières données compilées par l’ONUSIDA révèlent que les nouvelles infections à VIH se sont contractées de 25 % dans 22 pays très durement touchés par le sida d’Afrique subsaharienne. Grâce à la fourniture de traitements antirétroviraux à près de 5,2 millions de personnes, les décès dus au sida ont reculé.

Centre de presse

Téléchargez la version imprimable (PDF)


Région/pays