Communiqué de presse

Le groupe de pop asiatique JYJ Ambassadeur régional de bonne volonté de l’ONUSIDA

BUSAN, Corée du Sud, 26 août 2011—Les trois membres de JYJ, formation de pop coréenne (K-pop), ont été nommés ambassadeurs régionaux de bonne volonté de l’ONUSIDA pour la zone Asie-Pacifique. Formé en 2010, JYJ bénéficie d’une large audience auprès des jeunes, non seulement en République de Corée mais aussi dans toute l’Asie et au-delà.

« Jae joong, Yoochan et Jun su (JYJ) apporteront une vraie différence dans la lutte contre le SIDA que porte le système des ambassadeurs de l’ONUSIDA », s’est réjoui le directeur exécutif de l’ONUSIDA Michel Sidibé. « Grâce à leur popularité et à leur influence incroyables en République de Corée et au-delà, je compte sur eux pour que les messages importants sur le VIH qu’ils vont porter atteignent des millions de jeunes gens dans toute la région et partout dans le monde », a-t-il ajouté.

En tant qu’ambassadeurs régionaux de bonne volonté de l’ONUSIDA, les membres de JYJ prendront part à plusieurs événements et apparitions publiques – comprenant un spectacle à l’occasion du Congrès sur le SIDA en Asie-Pacifique (ICAAP10), une rencontre d’experts du SIDA et d’activistes organisée du 26 au 30 août 2011 à Busan, en Corée du Sud. À travers ces et d’autres événements, JYJ permettra de faire progresser l’information et les connaissances liées au VIH et de renforcer les efforts menés pour mettre fin à la stigmatisation et la à discrimination des séropositifs. Ils mettront également en lumière les grandes questions liées au SIDA à travers leurs réseaux sociaux.

« Les jeunes de notre pays et de toute l’Asie doivent en savoir plus sur la façon de se protéger du SIDA », a déclaré Jae joong, membre de JYJ, lors de la conférence de presse organisée à Busan pour annoncer la nomination du groupe par l’ONUSIDA. « Les connaissances et l’information peuvent aider les jeunes à se protéger et à mettre fin à la stigmatisation et à la discrimination ». Son complice au sein du groupe Yoochun est allé dans le même sens : « Le SIDA était déjà présent ici avant que je naisse. Notre génération peut être celle qui le vaincra ! » s’est-il enthousiasmé.

« Nous pouvons atteindre l’objectif zéro nouvelle infection par le VIH, zéro discrimination et zéro décès lié au SIDA », a poursuivi Jun su, troisième membre du groupe JYJ. « Nous sommes extrêmement fiers de prendre part à cette cause. »

JYJ s’est déjà associé à plusieurs œuvres caritatives, en effectuant des dons importants en faveur des régions frappées par la catastrophe japonaise ainsi qu’à l’occasion de campagnes pour la santé des enfants. Dans la lignée de son engagement dans la lutte contre le SIDA, JYJ a récemment accepté le rôle d’ « Ambassadeur officiel » pour l’ICAAP10.

On estime que 41 % des personnes qui, dans le monde, ont récemment contracté le VIH sont âgées de moins de 25 ans. En Asie et dans le Pacifique, les jeunes au sein des populations les plus affectées (jeunes enrôlés dans le commerce sexuel, hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes et adolescents toxicomanes) doivent faire face à des risques d’infection par le VIH particulièrement élevés ainsi qu’à une stigmatisation et à une discrimination importantes.

Centre de presse

Téléchargez la version imprimable (PDF)


Contact

UNAIDS Bangkok
Beth Magne-Watts
tél. +66 2680 4127
magnewattsb@unaids.org


Contact

ONUSIDA Genève
Frauke Joosten Veglio
tél. +41 22 791 4928
joostenvegliof@unaids.org


Région/pays

République de Corée