Déclaration à la presse

Les Fidji lèvent l'interdiction de voyage pour les personnes vivant avec le VIH

GENèVE, 26 Août 2011—Le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) salue la décision prise par le Gouvernement des Fidji d'abroger les restrictions à l'entrée, au séjour et à la résidence sur la base de la sérologie VIH. Grâce à cette réforme —annoncée officiellement aujourd'hui par le Président des Fidji lors du congrès international sur le sida en Corée du Sud— les Fidji rejoignent la liste croissante des pays qui alignent leur législation nationale en matière de VIH sur les normes internationales de santé publique.

« Il s'agit d'un grand pas en avant dans nos efforts pour préserver la liberté de mouvement dans le monde des personnes vivant avec le VIH », a déclaré Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA. « Les restrictions qui limitent le mouvement sur le seul critère du statut sérologique positif au VIH sont discriminatoires et constituent une violation des droits de l'homme », a-t-il ajouté.

Aux Fidji, comme ailleurs dans la région Asie-Pacifique, la lutte accrue contre le sida porte ses fruits et l'épidémie se stabilise. Toutefois, le nombre des nouvelles infections à VIH continue d'augmenter à un rythme plus soutenu que le nombre de personnes commençant un traitement, et la stigmatisation et la discrimination entravent considérablement les progrès.

D'après le décompte de l'ONUSIDA, avec la suppression des restrictions de voyage aux Fidji, ce sont encore 47 pays, territoires ou régions qui continuent d'imposer certaines formes de restrictions à l'entrée, au séjour et la résidence des personnes vivant avec le VIH, fondées sur la séropositivité. Au moins 128 pays n'appliquent pas de telles restrictions.

Centre de presse

Téléchargez la version imprimable (PDF)


Contact

ONUSIDA Genève
Saira Stewart
tél. +41 79 467 2013
stewarts@unaids.org


Région/pays

Fidji