Déclaration à la presse

L’ONUSIDA loue l’action rapide des autorités du Bangladesh à la suite du meurtre d’une adolescente

GENEVE, 11 février 2011—Le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) déplore le récent meurtre d’une adolescente au Bangladesh. Parallèlement il loue l’action rapide entreprise par le gouvernement et les autorités judiciaires du pays pour enquêter sur ce crime. Il se félicite également des efforts déployés par les organisations de la société civile et les médias du Bangladesh afin de porter cette affaire à la connaissance du public.

Hena Akter, une adolescente de 15 ans qui vivait dans la région de Shariatpur au Bangladesh, est morte six jours après avoir été fouettée en public en raison d’une prétendue liaison. Après qu’une autopsie effectuée sur place a indiqué qu’aucune blessure n’était à l’origine du décès de l’adolescente, la Haute Cour de Justice du Bangladesh a ordonné un nouvel examen du corps de la victime. Celui-ci a révélé que Melle Akter souffrait bien de multiples blessures et qu’elle avait perdu beaucoup de sang, ce qui avait entraîné sa mort. La Haute Cour a rapidement ordonné l’arrestation de toutes les personnes impliquées dans ce crime.

L’ONUSIDA incite les pays et les communautés à bâtir des environnements plus sûrs qui protègent les femmes et les filles de la violence. Dans le cadre de son objectif de « tolérance zéro contre la violence sexiste », l’ONUSIDA soutient la campagne du Secrétaire général des Nations Unies TOUS UNiS pour mettre fin à la violence contre les femmes.

Centre de presse

Téléchargez la version imprimable (PDF)


Région/pays