Déclaration à la presse

L’ONUSIDA condamne les meurtres de personnes transgenres au Honduras

GENÈVE, 17 janvier 2011 – L’ONUSIDA s’inquiète des meurtres récemment annoncés de personnes transgenres au Honduras. Depuis la fin novembre 2010, on dénombre cinq assassinats de personnes de la communauté des transgenres lors de différentes agressions dans le pays. La raison de ces meurtres n’a pas été déterminée.

« L’ONUSIDA invite instamment les autorités du Honduras de prendre toutes les mesures nécessaires pour enquêter sur ces meurtres de manière approfondie » a déclaré M. Michel Sidibé, Directeur exécutif de l’ONUSIDA. « Toutes les formes de discrimination, y compris la transphobie, font obstacle à l’accès aux programmes de prévention du VIH et ont un impact sur la qualité des soins destinés aux personnes séropositives ».

Le Honduras s’est engagé, dans le cadre de différentes résolutions régionales et internationales, à protéger les droits humains de toutes les personnes. « Je recommande vivement à tous les états de fournir une protection appropriée aux personnes transgenres » a ajouté M. Sidibé.

L’ONUSIDA apporte tout son soutien à la communauté des personnes transgenres du Honduras et au Réseau des personnes transgenres d’Amérique latine (REDLACTRANS) pour leurs efforts qui visent à stopper l’intimidation et les violences à l’encontre des personnes transgenres.

Centre de presse

Téléchargez la version imprimable (PDF)


Région/pays

Honduras