Déclaration à la presse

L'Arménie lève l'interdiction de voyage pour les personnes vivant avec le VIH

GENEVE, 15 juillet 2011 — Le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) salue la décision prise par le Gouvernement arménien de lever les restrictions de voyage imposées aux personnes vivant avec le VIH. Les réformes, qui sont entrées en vigueur hier, alignent la législation du pays sur les normes internationales de santé publique.

Les restrictions qui limitent les mouvements d'un individu au seul motif de sa séropositivité sont discriminatoires et constituent une violation des droits de l’homme. Il n'existe aucune preuve que de telles restrictions contribuent à protéger la santé publique ou à prévenir la transmission du VIH. Par ailleurs, les restrictions de voyage liées au VIH n'ont pas de justification économique dans la mesure où les personnes vivant avec le VIH peuvent mener une vie professionnelle longue et productive.

« Je salue la décision de l'Arménie de lever ses restrictions de voyage liées au VIH », a déclaré le directeur exécutif de l'ONUSIDA, M. Michel Sidibé. « J'exhorte les autres pays à suivre cet exemple et à prendre les mesures nécessaires pour faire disparaître les lois et les pratiques répressives, et ce, dans les meilleurs délais », a-t-il ajouté.

D'après le décompte de l'ONUSIDA, avec la suppression des restrictions de voyage en Arménie, ce sont encore 48 pays, territoires ou régions qui continuent d'imposer certaines formes de restrictions à l'entrée, au séjour et à la résidence des personnes vivant avec le VIH, fondées sur la séropositivité. Cinq pays refusent de délivrer des visas, même pour des séjours de courte durée et 22 pays expulsent les personnes dont la séropositivité est découverte.



Centre de presse

Téléchargez la version imprimable (PDF)


Contact

ONUSIDA Arménie
Naira Sargsyan
tél. +374 10 52 13 41
sargsyann@unaids.org


Contact

ONUSIDA Genève
Saira Stewart
tél. +41 22 791 2511
stewarts@unaids.org


Région/pays

Arménie