Déclaration à la presse

L’ONUSIDA attristé par le décès d’Elizabeth Taylor

GENÈVE, le 23 mars 2011 — L’ONUSIDA est profondément attristé par le décès de la légendaire actrice anglo-américaine et militante antisida de longue date, Dame Elizabeth Taylor.

Ambassadrice ardente et passionnée de la riposte au sida, Elizabeth Taylor s’est engagée personnellement sur ce terrain dès l’apparition de l’épidémie.

Elle fut la présidente fondatrice de la Fondation américaine pour la recherche sur le sida (amfAR) qu’elle contribua à créer en 1985 avec un petit groupe de scientifiques et de médecins. Pendant de nombreuses années, elle prêta sa voix à cette organisation pour communiquer sur les questions liées au sida.

« Elizabeth Taylor fut l’une des premières militantes antisida et l’une des premières célébrités à user de son influence et de son image pour informer le grand public sur le VIH et éliminer les craintes et la stigmatisation entourant la maladie », a déclaré Michel Sidibé, le Directeur exécutif de l’ONUSIDA.

En 1991, Dame Taylor fonda l’organisation de lutte contre le sida portant son nom, l’ETAF (Elizabeth Taylor AIDS Foundation), afin de collecter des fonds pour venir en aide aux organisations du monde entier œuvrant pour la recherche, la prévention et la sensibilisation en matière de VIH.

“Aujourd’hui, le mouvement de lutte contre le sida a perdu une véritable amie qui soutenait les personnes vivant avec le VIH et affectées par le virus », a ajouté M. Sidibé.

Centre de presse

Téléchargez la version imprimable (PDF)


Région/pays



Centre de presse