Déclaration à la presse

Journée mondiale de lutte contre la tuberculose 2011

Message de Monsieur Michel Sidibé, Directeur exécutif de l’ONUSIDA

Genève, 24 mars 2011 Je suis heureux de constater que la collaboration croissante entre les programmes de lutte contre le VIH et contre la tuberculose porte ses fruits. Depuis 2002, le nombre de patients tuberculeux ayant bénéficié du dépistage du VIH a été multiplié par quatre-vingts.

Connaître leur statut permettra aux patients tuberculeux séropositifs de demander à bénéficier d’un traitement et de soins pour combattre le VIH et rester en vie.

Toutefois, en cette Journée mondiale de lutte contre la tuberculose, je suis inquiet. Nous assistons en effet à l’émergence d’une épidémie de tuberculose pharmacorésistante. L’estimation selon laquelle deux millions de personnes vivant avec le VIH pourraient mourir de la tuberculose d’ici 2015 si aucune action urgente n’est prise donne à réfléchir.

Aujourd’hui, il existe des outils pour prévenir beaucoup de ces décès –– un test de détection de la tuberculose plus rapide et plus précis a été mis au point –– et l’accès aux traitements antirétroviraux a été considérablement amélioré. Les communautés affectées par la tuberculose et le VIH doivent continuer d’intensifier leurs actions conjointes pour déployer rapidement ces services et sauver des vies.

Il ne faut pas oublier que le VIH et la tuberculose sont deux maladies distinctes qui peuvent mettre en danger une même vie.

L’ONUSIDA est résolu à réduire de moitié d’ici 2015 le nombre des décès dus à la tuberculose chez les personnes vivant avec le VIH. Je suis convaincu que nous pouvons atteindre cet objectif, et même le dépasser.

Centre de presse

Téléchargez la version imprimable (PDF)


Contact

ONUSIDA Genève
Sophie Barton-Knott
tél. +41 79 514 6896 / +41 22 791 1697
bartonknotts@unaids.org


Région/pays



Publications