Communiqué de presse

Les médias sociaux et les nouvelles technologies préparent l’avenir de la prévention au VIH

Stellenbosch/Genève, le 2 mai 2011—Le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) et l’université de Stellenbosch ont réuni des dirigeants du secteur des technologies, des militants antisida, des experts des médias sociaux et des jeunes, pour discuter de l’utilisation des médias sociaux et des technologies mobiles dans la prévention au VIH.

L’évènement, qui a lieu à l’université de Stellenbosch, en Afrique du Sud, a pour objectif de trouver de nouveaux moyens de transmettre aux jeunes des informations sur la prévention au VIH. Cet évènement revêt une importance particulière à l’heure où, dans le monde, seul un jeune sur trois dispose d’informations complètes sur la transmission du VIH, et où, chaque jour, 7 000 nouvelles personnes sont infectées par le virus.

« Nous devons engager les jeunes à définir les mesures de prévention qui les protègeront efficacement », a déclaré Michel Sidibé, Directeur exécutif de l’ONUSIDA. « La capacité des médias sociaux et des technologies mobiles à redynamiser le mouvement antisida ne fait aucun doute. Nous avons hautement besoin d’une révolution de la prévention du VIH centrée sur les médias sociaux et les technologies mobiles. »

L’Internet et les médias sociaux sont couramment utilisés à travers le monde, et en particulier par les jeunes. Les données publiées récemment par l’Union internationale des télécommunications montrent que l’Afrique compte 333 millions d’utilisateurs de téléphone mobile et 77 millions d’internautes. Le Nigeria, à lui seul, enregistre 44 millions de personnes connectées à l’Internet.

Les médias sociaux et les technologies mobiles peuvent être utilisés efficacement pour accroître la sensibilisation au VIH et fournir des informations correctes sur la prévention au virus. Ils permettent également de faciliter l’éducation par les pairs, les discussions sur le VIH et la création de mouvements sociaux en faveur de l’action.

« Le point de convergence des médias sociaux et des technologies mobiles avec l’innovation constitue un espace où nous devons concentrer nos efforts collectifs pour la prévention du VIH, afin d’éviter que les jeunes ne soient mis de côté dans notre effort contre la progression de l’épidémie", a déclaré le professeur Jan du Toit, Directeur du Centre africain pour la gestion du VIH/sida à l’université de Stellenbosch.

Les discussions sont retransmises en direct et incluent des séances de questions-réponses via Facebook sur www.facebook.com/unaids et sur Twitter (@UNAIDS).

« L’utilisation efficace des médias sociaux et des technologies mobiles dans le domaine du VIH apportera l’espoir à une génération dont l’avenir continue d’être menacé par le virus », a déclaré le professeur Russel Botman, Recteur et Vice-chancelier de l’université de Stellenbosch.

L’évènement s’inscrit dans le cadre de la stratégie de l’ONUSIDA visant à inspirer et catalyser les jeunes dans l’utilisation des médias sociaux, afin de susciter une révolution de la prévention au VIH. Il s’insère dans une série d’évènements organisés autour de, et à, Cape Town et Stellenbosch, à l’occasion de la première réunion de la Commission de haut niveau de l’ONUSIDA sur la prévention du VIH. Les autres évènements incluent la réunion d’une nouvelle génération de militants antisida et de la Commission sur la prévention du VIH, sur l’île de Robben Island, le 3 mai, et une marche contre le préservatif, organisée par la Campagne d’action pour les traitements, le 4 mai, à Khayelitsha.text

Centre de presse

Téléchargez la version imprimable (PDF)


Région/pays

Afrique du Sud


Centre de presse