Communiqué de presse

Réunion sur le sida: l’engagement des hauts dirigeants arrive au bon moment

Un nombre sans précédent de chefs d’État et de gouvernement et de vice-présidents sont attendus à la Réunion de haut niveau sur le sida qui se tiendra à New York.

New York/Genève, 31 mai 2011—Alors que la lutte contre le sida se trouve à un tournant décisif, les dirigeants mondiaux semblent déterminés à renouveler leur engagement en sa faveur. En effet, la Réunion de haut niveau de l’Assemblée générale des Nations Unies sur le sida, qui se tiendra la semaine prochaine, devrait rassembler plus de 30 chefs d’État et de gouvernement et de vice-présidents. Ce soutien au plus haut niveau intervient à un moment crucial de la riposte au sida où le nombre de personnes vivant avec le VIH n’a jamais été aussi élevé, tandis que l’aide financière internationale allouée au sida a, elle, plutôt tendance à diminuer.

Les hauts dirigeants s’associeront à des ministres et à d’autres représentants des États Membres de l’Organisation des Nations Unies (ONU) pour s’engager à ouvrir de nouvelles voies à la lutte contre le sida. À cette Réunion, la société civile tiendra également une place importante, et d’autres personnalités phares du mouvement anti-sida participeront aux débats sur les moyens à mettre en œuvre pour que la riposte franchisse une nouvelle étape.

« L’engagement dont font preuve les leaders mondiaux envers cette réunion est un signe extrêmement encourageant, qui arrive à un moment décisif », a déclaré le Directeur exécutif de l’ONUSIDA, M. Michel Sidibé. « Cette réunion représentera, pour les pays, une véritable occasion de prendre en main la riposte et d’élaborer une déclaration vigoureuse et tournée vers l’avenir, qui orientera les efforts déployés au niveau mondial pour concrétiser l’accès universel à la prévention, au traitement, aux soins et à l’appui en matière de VIH à l’horizon 2015. »

Des négociations sont en cours s’agissant du texte de la déclaration finale, qui devrait être adoptée le dernier jour de la Réunion.

Depuis la première session extraordinaire de l’Assemblée générale consacrée au sida, qui a eu lieu en 2001 au Siège de l’ONU, des progrès considérables ont été accomplis dans plusieurs domaines : réduction du nombre de nouvelles infections à VIH, élargissement de l’accès au traitement, diminution de la quantité de décès liés au sida, et combat contre la stigmatisation et la discrimination. Mais le processus risque bien de s’inverser si les efforts consacrés à la lutte contre l’épidémie ne sont pas soutenus et intensifiés.

« La riposte au sida est une responsabilité commune », a affirmé M. Sidibé. « Le monde compte plus de personnes ayant besoin d’aide que de ressources disponibles. Pour combler cet écart, les donateurs aussi bien que les pays à revenu faible et intermédiaire doivent apporter leur juste contribution. »

La Réunion de haut niveau se tiendra au Siège de l’ONU à New York du 8 au 10 juin. Pour plus de renseignements, dont le programme officiel et les modalités d’accréditation des médias, veuillez consulter le site http://www.un.org/fr/ga/aidsmeeting2011/



Centre de presse

Téléchargez la version imprimable (PDF)


Contact

ONUSIDA Genève
Sophie Barton-Knott
tél. +41 79 514 6896 / +41 22 791 1697
bartonknotts@unaids.org


Région/pays