Déclaration à la presse

L’ONUSIDA salue le leadership et l’engagement continus des États-Unis en faveur de la riposte au sida

WASHINGTON/GENÈVE, 8 novembre 2011—Suite à l’appel lancé par la Secrétaire d’État américaine Hillary Rodham Clinton en faveur de la solidarité mondiale pour un « renversement de tendance de l’épidémie et l’émergence d’une génération sans sida », le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) salue le gouvernement américain pour son leadership continu dans la riposte au sida.

« Le leadership assumé par les États-Unis a joué un rôle vital dans la riposte au sida à ce jour et sera un élément clé du recours à cette opportunité historique », a déclaré Michel Sidibé, le Directeur exécutif de l’ONUSIDA. « La Secrétaire d’État Clinton a réaffirmé l'engagement ferme du gouvernement américain en faveur de cet effort et présenté une vision d’avenir qui devrait tous nous inspirer. J’espère que son appel mobilisera les dirigeants du monde et accélérera les efforts visant l’éradication de l’épidémie de sida. »

La Secrétaire d’État américaine a souligné, dans son discours, l’incidence profonde  des stratégies de prévention scientifiquement avérées lorsqu’elles sont intensifiées et couplées aux nouvelles découvertes scientifiques et recherches sur le VIH. Ces stratégies incluent : l’élimination des nouvelles infections au VIH chez les enfants, l'augmentation des circoncisions masculines médicales et volontaires et l'élargissement de l'accès aux traitements.

Il y a quelques mois, l’ONUSIDA a mis en évidence l’importance des récentes recherches ayant prouvé que la mise sous traitement précoce des patients peut réduire le risque de transmission du VIH à leur partenaire de 96 %. L’incidence potentielle de ce traitement de prévention changera les attitudes, interconnectera les communautés et motivera des millions de personnes en faveur du dépistage et du dialogue ouvert avec leur partenaire sur le VIH.

Pour permettre l’émergence d’une génération sans sida, la Secrétaire d’État américaine a rappelé l’appel lancé par l’ONUSIDA en faveur d’un engagement et d’investissements accrus des donateurs et des pays destinataires à l’égard de la riposte mondiale au sida.

L’ONUSIDA souligne l’importance de la responsabilité partagée dans la riposte au sida. La responsabilité partagée représente l’un des piliers centraux de la stratégie de l’ONUSIDA qui vise zéro nouvelle infection au VIH, zéro discrimination et zéro décès lié au sida à l’horizon 2015.

L’ONUSIDA travaille déjà étroitement avec le PEPFAR et d’autres partenaires présents à travers le monde à la réalisation des objectifs ambitieux en faveur desquels les États membres de l’ONU se sont engagés dans la Déclaration politique sur le VIH/sida de 2011. La réalisation de ces objectifs permettra au monde de se rapprocher de l’émergence d’une génération sans sida.

Centre de presse

Téléchargez la version imprimable (PDF)


Contact

ONUSIDA Genève
Sophie Barton-Knott
tél. +41 79 514 6896 / +41 22 791 1697
bartonknotts@unaids.org


Région/pays

Etats-Unis d'Amérique