Communiqué de presse

L'ONUSIDA demande aux pays d'accélérer les progrès en vue de la réalisation de l'objectif mondial pour éliminer les nouvelles infections à VIH chez les enfants

Les pays dont les taux de nouvelles infections à VIH chez les enfants sont les plus élevés se réuniront en Afrique du Sud pour évaluer les opportunités de renforcement des programmes.

Johannesbourg, le 28 septembre 2011—Le Directeur exécutif du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) a annoncé aujourd'hui qu'avec une volonté politique et des ressources dédiées — les pays peuvent atteindre la cible fixée pour 2015 visant à éliminer les nouvelles infections à VIH chez les enfants et à maintenir les mères vivant avec le VIH en bonne santé pendant la grossesse, l'accouchement et après la naissance de leur enfant.

L'ONUSIDA estime qu'environ 90 % des nouvelles infections à VIH chez les enfants sont concentrées dans 22 pays, dans l'ensemble de l'Afrique subsaharienne et en Inde. En juin 2011, un Plan mondial pour éliminer les nouvelles infections à VIH chez les enfants à l'horizon 2015 et maintenir leurs mères en vie a été lancé lors de la réunion de haut niveau des Nations Unies sur le sida. Le Plan a été élaboré par une Cellule mondiale de réflexion co-présidée par l'ONUSIDA et le Plan d’urgence du Président des états-Unis pour la lutte contre le sida (PEPFAR).

S'exprimant depuis le dispensaire du district de Zola à Soweto, en Afrique du Sud, l'un des 22 pays les plus affectés comptant pour 14 % de la charge mondiale, Michel Sidibé a déclaré : « Mère après mère, dispensaire après dispensaire, et pays après pays, nous pouvons atteindre les femmes enceintes pour leur offrir des prestations liées au VIH, pour que leurs enfants naissent sans infection à VIH et pour améliorer leur propre santé. »

Au cours de sa visite en Afrique du Sud, M. Sidibé a rencontré des parents et des agents de santé pour discuter de ce qu'il était possible de faire pour accélérer les progrès. Le dispensaire du district de Zola reçoit environ 15 femmes enceintes par jour, et la majorité d'entre elles ne connaît pas son statut sérologique. L'Afrique du Sud a adopté un programme ambitieux de conseil et de dépistage du VIH qui a atteint plus de 13 millions de personnes entre avril 2010 et septembre 2011.

Les représentants des 22 pays à lourde charge de morbidité se réuniront en Afrique du Sud la semaine prochaine pour évaluer les plans de pays. La réunion de deux jours portera sur l'analyse des carences de chaque pays et la création d'un dynamisme. Depuis le lancement, l'intérêt mondial pour le soutien à la réalisation de l'objectif d'élimination est fort – et des organisations de collecte de fonds innovantes telles que (RED) ont apporté leur concours en vue de promouvoir et de mobiliser les ressources nécessaires. La Banque africaine de développement et la Banque islamique de développement envisagent également de financer des plans nationaux pour appuyer le Plan mondial.

Centre de presse

Téléchargez la version imprimable (PDF)


Contact

ONUSIDA Genève
Sophie Barton-Knott
tél. +41 79 514 6896 / +41 22 791 1697
bartonknotts@unaids.org


Région/pays

Afrique du Sud