Déclaration à la presse

Asha-Rose Migiro nommée Envoyée spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour le VIH/sida en Afrique

Genève, le 13 juillet 2012—M. Ban Ki-Moon a nommé Mme Asha-Rose Migiro Envoyée spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour le VIH/sida en Afrique. « L’expérience acquise par Mme Migiro dans la riposte au sida en tant que Vice-secrétaire générale des Nations Unies, combinée au plaidoyer qu’elle a mené pendant de nombreuses années pour la santé et la justice sociale en Afrique, lui confèrent des compétences uniques pour ce rôle important », a indiqué M. Ban.

Mme Migiro a exercé la fonction de Vice-secrétaire générale des Nations Unies de 2007 à 2012. À ce titre, elle s’est totalement impliquée dans la promotion de la riposte au sida dans le monde et en Afrique, s’attachant tout particulièrement à réduire la vulnérabilité des femmes et des filles et à garantir les droits des personnes vivant avec le VIH.

« Je suis honorée d’accepter cette nomination à ce moment crucial de la riposte africaine au sida », a déclaré Mme Migiro. « Il y a dix ans, le VIH en Afrique était avant tout une épidémie du désespoir. Aujourd’hui, nous célébrons des avancées de la lutte contre le sida dont nous n’aurions pas osé rêver. Nous devons maintenant poursuivre nos efforts pour passer à l’étape suivante, et je suis foncièrement attachée à la vision du Secrétaire général pour qui le début de la fin du sida en Afrique commence maintenant. »

Mme Migiro a été Ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale de la République-Unie de Tanzanie entre 2006 et 2007, la première femme à occuper ce poste depuis l’indépendance du pays. Avant cela, elle a été Ministre du développement communautaire, de la parité et du bien-être des enfants pendant cinq ans. Avant de se mettre au service de son gouvernement, Mme Migiro a mené une carrière universitaire. En 1997, elle a été membre de la Commission de réforme des lois en Tanzanie, et en 2000, membre du Comité des Nations Unies pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes.

« Je me réjouis à la perspective d’une étroite collaboration avec Mme Migiro pour aider les pays africains à réduire leur dépendance à l’égard du sida et à réaliser l’accès universel à la prévention, au traitement, aux soins et à l’appui en matière de VIH », a déclaré M. Michel Sidibé, le Directeur exécutif de l’ONUSIDA. « L’expérience et le leadership de la nouvelle Envoyée spéciale contribueront à l’appropriation de la riposte au sida par l’Afrique au plus haut niveau, ainsi qu’à la réduction des inégalités dont souffrent les personnes affectées par le VIH sur ce continent. »

L’Afrique reste la région du monde la plus touchée par le VIH. En 2010, l‘Afrique subsaharienne concentrait près de 68 % de toutes les personnes vivant avec le virus, et 70 % des nouvelles infections à VIH diagnostiquées dans le monde l’ont été sur ce continent.

Centre de presse

Téléchargez la version imprimable (PDF)


Contact

ONUSIDA Genève
Sophie Barton-Knott
tél. +41 79 514 6896 / +41 22 791 1697
bartonknotts@unaids.org