Communiqué de presse

Le Conseil de l’ONUSIDA propose des mesures pour accélérer la riposte mondiale au VIH

GENÈVE, 8 juin 2012—Le Conseil de Coordination du Programme – l’organe directeur du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) – a conclu sa 30ème session le 7 juin en formulant une série de recommandations visant à renforcer la riposte mondiale au sida. Au cours des trois jours de délibérations, le Conseil a reçu des rapports d’activité sur des thèmes liés au travail de l’ONUSIDA et de ses Coparrainants.

Dans son rapport au Conseil, le Directeur exécutif de l’ONUSIDA Michel Sidibé a souligné les progrès réalisés en direction des objectifs de la Déclaration politique sur le sida de 2011. « Le Plan mondial pour l’élimination des nouvelles infections à VIH parmi les enfants et la réduction des décès maternels liés au sida est sur la bonne voie », a déclaré M. Sidibé. « L’ONUSIDA et ses partenaires poursuivent leur engagement en faveur du pouvoir d’action des femmes et des filles », a-t-il ajouté.

« Je vais être clair : avec votre appui continu, nous mettrons fin aux nouvelles infections à VIH de la mère à l’enfant d’ici à 2015, et nous ferons tout notre possible pour que les femmes affectées par le VIH restent en vie et en bonne santé », a-t-il poursuivi.

Les femmes et les filles

Le Conseil a appelé les États Membres à mettre en œuvre des programmes pour veiller à ce que les ripostes nationales au VIH tiennent compte des besoins spécifiques des femmes et des filles – y compris de celles qui vivent avec ou sont affectées par le VIH – pendant la durée de leur vie.

Les délégués ont accueilli à l’unanimité ONU Femmes en tant que onzième Coparrainant de l’ONUSIDA. Il est prévu que le nouveau partenariat avec ONU Femmes renforce encore le travail de la famille de l’ONUSIDA sur l’égalité des sexes et le VIH, et améliore la collaboration avec les gouvernements, les partenaires internationaux, les organisations féminines et le mouvement en faveur des droits de la femme.

Autres décisions et recommandations clés

Le Conseil a appelé les États Membres à soutenir des ripostes nationales au sida efficaces en intensifiant leurs efforts pour créer des cadres juridiques favorables. Les pays ont été priés d’examiner les lois et les politiques qui affectent de façon préjudiciable une fourniture satisfaisante, efficace et équitable des programmes de prévention, de traitement, de soins et d’appui en rapport avec le VIH aux personnes vivant avec et affectées par le virus.

Reconnaissant le rôle essentiel des organisations de la société civile dans la lutte contre le VIH, le Conseil a demandé à l’ONUSIDA de plaider en faveur du maintien des financements existants accordés à la société civile et du renforcement des mécanismes d’appui à la société civile et de responsabilité dans le cadre de la nouvelle architecture du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

Les membres du Conseil ont également prié instamment l’ONUSIDA d’exercer son rôle de rassembleur pour faciliter un appui technique davantage dirigé par les pays et mieux coordonné. Ils ont accepté le rapport financier et les comptes audités de l’exercice biennal compris entre le 1er janvier 2010 et le 31 décembre 2011.

Un segment thématique axé sur l’association de mesures de prévention du VIH a permis aux délégués d’échanger des informations et des points de vue sur les derniers développements et stratégies pour prévenir la propagation du VIH. Les résultats de la session seront pris en compte dans les discussions lors de la Conférence internationale sur le sida, qui se tiendra à Washington, DC, en juillet 2012.

Des participants et observateurs issus des États Membres des Nations Unies, des organisations internationales, des organisations de la société civile et des organisations non gouvernementales ont assisté à la réunion du Conseil de Coordination du Programme – présidé par la Pologne, avec l’Inde en tant que vice-président et les États-Unis d’Amérique en tant que rapporteur. Le rapport du Directeur exécutif de l’ONUSIDA au Conseil, ainsi que les décisions, recommandations et conclusions de la réunion figurent sur : unaids.org.