Communiqué de presse

L'ONUSIDA exhorte les pays francophones à unir leurs forces contre le sida

GENÈVE, 26 mars 2012—Le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) appelle à une collaboration plus étroite entre les pays francophones dans le partage de l'innovation et des compétences pour renforcer la riposte mondiale au sida. Les pays et observateurs francophones représentent plus d'un tiers des États membres des Nations Unies et une population de plus de 890 millions d'individus.

D'importants progrès ont été réalisés dans les pays francophones ces dernières années, notamment une diminution de 22% du nombre des nouvelles infections à VIH depuis 2001 et une baisse de près de 12% des décès dus au sida depuis le milieu des années 2000. En 2006, 380 000 personnes bénéficiaient d'un traitement antirétroviral dans les pays francophones ; en 2010, ce nombre est passé à plus de 1,2 million.

« Une riposte efficace au VIH a permis aux pays francophones d'accumuler une grande quantité de connaissances », a déclaré Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA. « Ces pays doivent tirer le meilleur profit de la langue et des valeurs qu'ils ont en commun pour mettre fin à l'épidémie de sida. »

Les progrès accomplis, bien que généralisés, sont inégaux d'un pays à l'autre. Au Moyen Orient et en Afrique du Nord, le nombre des nouvelles infections à VIH augmente depuis 2001. C'est la seule région qui enregistre une augmentation en dehors de l'Europe orientale et de l'Asie centrale. De plus, dans la majorité des pays d'Afrique de l'Ouest, plus de la moitié des personnes ayant besoin d'un traitement n'y ont toujours pas accès.

À cela s'ajoute une situation particulièrement préoccupante en ce qui concerne le financement des actions contre le VIH dans les pays francophones. 70% en moyenne des ressources consacrées au VIH dans ces pays proviennent de donateurs extérieurs. Dans un contexte de récession économique et de baisse du financement des actions contre le sida par les donateurs, il est essentiel que les pays et les partenaires explorent des solutions nouvelles et novatrices pour financer la riposte au VIH. L'ONUSIDA conseille vivement aux pays d'appliquer son cadre d'investissement contre le sida, qui se concentre sur des stratégies de grande valeur, à fort impact et fondées sur des données probantes. Si ce cadre est mis en œuvre, l'ONUSIDA estime que les besoins mondiaux de financement pour lutter contre le VIH commenceront à diminuer dès 2015.

L'appel de l'ONUSIDA pour une intensification du leadership des pays francophones dans la riposte au sida a été lancé à l'occasion de la 6e Conférence francophone sur le VIH/sida, qui s'est tenue à Genève du 25 au 28 mars 2012. Près de 50 pays francophones étaient représentés à la conférence, créant ainsi une importante dynamique autour de la riposte au VIH dans le monde francophone.

Centre de presse

Téléchargez la version imprimable (PDF)


Contact

ONUSIDA Genève
Sophie Barton-Knott
tél. +41 79 514 6896 / +41 22 791 1697
bartonknotts@unaids.org


Région/pays



Discours