La Commission ONUSIDA-Lancet émettra des recommandations sur le sida et la santé mondiale pour le débat sur l’après-2015

Bookmark and Share

Communiqué de presse

La Commission ONUSIDA-Lancet émettra des recommandations sur le sida et la santé mondiale pour le débat sur l’après-2015

La Commission ONUSIDA-Lancet « Vaincre le sida – Promouvoir la santé mondiale » se réunit de nouveau à Londres à l’occasion d’une dernière réunion sur l’avenir de la lutte contre le VIH et de la santé mondiale

LONDRES/GENÈVE, 13 février 2014 – La Commission ONUSIDA-Lancet « Vaincre le sida – Promouvoir la santé mondiale » se réunit à Londres pour émettre des recommandations sur l’avenir de la lutte contre le sida et de la santé mondiale pour l’après-2015. Celles-ci seront ultérieurement publiées dans The Lancet en 2014.

« La lutte contre le sida n’est pas encore terminée. Nous devons intensifier l’action pour obtenir une victoire historique sur la maladie » a déclaré John Dramani Mahama, Président du Ghana. « Chacun de nous a un rôle essentiel à jouer pour atteindre cet objectif. Nous devons prendre des mesures pour nous assurer que nous faisons ce qu’il y a de mieux pour nos pays, nos peuples et l’humanité ».

« Nous avons enregistré des progrès remarquables dans la lutte contre le sida, mais le combat n’est pas terminé et l’excès de confiance est notre pire ennemi » a déclaré Yayi Boni, Président du Bénin, dans un message vidéo. « Mettre fin au sida et à l’extrême pauvreté relève d’une responsabilité partagée qui doit être une priorité pour l’Afrique et le monde ».

Créée au début 2013, la Commission réunit plus de 40 chefs d’État et dirigeants politiques, experts en matière de VIH et de santé, jeunes, militants, scientifiques et représentants du secteur privé pour faire le nécessaire afin que les enseignements tirés de la riposte au sida puissent servir à transformer la manière dont les pays et les partenaires appréhendent les questions de santé et de développement.

« Cette Commission assume un rôle historique, fondé sur une accumulation des connaissances et des technologies, pour identifier de nouvelles approches et redoubler d’efforts afin de vaincre le VIH au profit de la nouvelle génération » a souligné Mme Akie Abe, Première dame du Japon. « Nous devons aller de l’avant, mais sans oublier personne. Nous devons transposer les résultats de la riposte au sida à d’autres domaines pour améliorer la santé ».

« L’égalité d’accès aux services de sida permet le recul de l’épidémie, contribue à la croissance économique du pays et à l’amélioration du bien-être des populations en général. » a déclaré Mme Sylvia Bongo Ondimba, Première dame du Gabon. « C’est pourquoi la lutte contre le VIH/sida doit être intégrée dans les plans de développement de chaque pays. ».

« Nous avons réussi à fournir un traitement et des soins à ceux et celles qui vivent avec le VIH, mais aujourd’hui beaucoup de personnes doivent aussi lutter contre des maladies non transmissibles » a déclaré Mme Jeannette Kagame, Première dame du Rwanda. « Le caractère changeant de la maladie illustre à quel point il est difficile de trouver un remède ou un vaccin, c’est pourquoi nous devons nous adapter et être réactifs. L’Afrique doit être prête ! Le pire est derrière nous. Aujourd’hui, nous savons comment prévenir, comment traiter et comment soigner. Nous devons nous appuyer sur ce que nous avons mis en place et le faire sans plus attendre ».

Convoquée par Michel Sidibé, Directeur exécutif de l’ONUSIDA, et Richard Horton, Rédacteur en chef de The Lancet, la Commission est co-présidée par Mme Joyce Banda, Présidente du Malawi, Mme Nkosazana Dlamini Zuma, Présidente de la Commission de l’Union africaine et le Dr Peter Piot, Directeur de la London School of Hygiene and Tropical Medicine.

Dans le cadre des activités de la Commission pour fournir un cadre destiné à informer sur la manière de traiter les questions de sida et de santé dans le programme de développement pour l’après-2015, des dialogues ont été organisés entre les régions, ce qui a permis de collecter différents points de vue afin d’éclairer les débats de la réunion de Londres de la Commission. Les recommandations finales seront regroupées dans un rapport complet dont la publication sera assurée par le journal médical The Lancet.


Centre de presse

Téléchargez la version imprimable (PDF)


Contact

ONUSIDA Genève
Sophie Barton-Knott
tél. +41 79 514 6896 / +41 22 791 1697
bartonknotts@unaids.org

Contact

The Lancet
Daisy Barton
tél. +44 207 424 4949
pressoffice@lancet.com

Multimedia

View photo gallery