Documents


Le SIDA dans les prisons : actualisation ONUSIDA

De par le monde, la prévalence du VIH est bien plus élevée dans les prisons qu’à l’extérieur. Le taux de certaines autres maladies (l’hépatite B et C, la tuberculose et la syphilis) y est également beaucoup plus élevé. L’expérience a montré que l’on peut faire beaucoup pour contrôler la propagation du VIH, mais les responsables du système pénitentiaire doivent d’abord reconnaître l’existence de certains facteurs de risque et formes de comportement dans les prisons.

Télécharger PDF
M’envoyer ce lien par courriel
Commander cette publication

Retour à la liste complète