Documents


Estimation nationale des ressources et dépenses relatives au sida (REDES): Classification et définitions

Ce document présente la classification du cadre d’Estimation nationale des ressources et dépenses relatives au sida (REDES) établie pour assurer le suivi des ressources dont bénéficie la riposte à l’épidémie de VIH à l’échelon des pays. L’Estimation nationale des ressources et dépenses relatives au sida a pour objet de contrôler les flux financiers liés à la riposte nationale à l’épidémie. Ce processus de suivi permet en conséquence de surveiller les transactions financières depuis leur origine jusqu’à leur destination finale (à savoir les bénéficiaires des biens et des services). L’estimation nationale des ressources et dépenses relatives au sida n’est pas exclusivement réservée au suivi des dépenses de santé ; elle permet également de suivre les dépenses réalisées dans d’autres secteurs, s’agissant notamment de l’atténuation des difficultés sociales, de l’éducation, du travail, de la justice, voire d’autres domaines liés à la riposte multisectorielle au VIH. La méthodologie employée pour l’Estimation nationale des ressources et dépenses relatives au sida est exposée dans le document NASA Notebook. Comme dans toute méthode de classification, l’utilisation de services est attribuée à une seule catégorie spécifique et ne peut faire l’objet d’une entrée dans deux catégories différentes, ni être laissée de côté ; on peut dire alors que la classification NASA est absolument exclusive et exhaustive. Les matrices transversales ont été établies sur ces critères et sont destinées à évaluer l’emploi des ressources par rapport aux services réellement fournis, ainsi que les efforts financiers déployés dans le pays au travers des facteurs de production et des prestataires de services. Le cadre d’Estimation nationale des ressources et dépenses relatives au sida est doté d’une méthode normalisée de notification des données et d’indicateurs assurant le suivi des progrès accomplis dans le sens des Objectifs de la Déclaration d’engagement adoptée lors de la Session extraordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies sur le VIH/sida (UNGASS1). S’il n’est pas un outil tout-en-un, le cadre d’Estimation nationale des ressources et dépenses relatives au sida renforce néanmoins les « Trois principes »2 de l’ONUSIDA.

Télécharger PDF
M’envoyer ce lien par courriel

Retour à la liste complète