Yale invite des professionnels de la santé pour bâtir un leadership et une stratégie de résolution des problèmes afin d'améliorer les systèmes de santé

Bookmark and Share

Reportage

Yale invite des professionnels de la santé pour bâtir un leadership et une stratégie de résolution des problèmes afin d'améliorer les systèmes de santé

05 juin 2011

Photo : Carl Kaufman / Yale

Le Global Health Leadership Institute (GHLI) de l'Université de Yale a tenu sa conférence annuelle du 5 au 10 juin 2011 sur le thème « Faire avancer les systèmes de santé ». La conférence a réuni des experts de la santé venus du monde entier dans le but d'élaborer des solutions concertées pour renforcer les systèmes de santé.

Le 5 juin, Michel Sidibé, directeur exécutif de l'ONUSIDA, s'est adressé à la conférence dans un discours inaugural pour commémorer les 30 ans de la riposte au sida et a fait part de la vision de l'ONUSIDA sur les futures orientations.

« Nous sommes très heureux que Michel Sidibé soit parmi nous pour ouvrir notre conférence cette année et nous permettre d'être davantage attentifs au rôle que jouent la planification stratégique et le leadership pour aider à résoudre les problèmes de santé publique au niveau mondial », a déclaré le docteur Elizabeth Bradley, directrice de la faculté du Yale Global Health Leadership Institute. « Cette conférence a pour vocation de réunir des responsables de la santé du monde entier pour échanger les expériences, développer un leadership et identifier des moyens créatifs de résoudre les problèmes qui touchent la vie quotidienne des individus dans ces pays », a-t-elle ajouté.

M. Sidibé a souligné le rôle de transformation que la riposte au sida a joué dans la mobilisation communautaire et le renforcement des systèmes de santé. « La riposte au sida a entraîné d'immenses progrès dans l'élargissement de l'accès au traitement et la prise en compte des personnes exposées au risque d'infection par le VIH, avec un engagement fort en matière de droits de l'homme, qui a fait et fait toujours office de catalyseur de changement dans les systèmes de santé de bon nombre de pays concernés ».

La riposte au sida a entraîné d'immenses progrès dans l'élargissement de l'accès au traitement et la prise en compte des personnes exposées au risque d'infection par le VIH, avec un engagement fort en matière de droits de l'homme, qui a fait et fait toujours office de catalyseur de changement dans les systèmes de santé de bon nombre de pays concernés.

Michel Sidibé, directeur exécutif de l'ONUSIDA

Cette édition 2011, qui a duré une semaine, a réuni des professionnels de la santé du Ghana, du Libéria, du Rwanda et d'Afrique du Sud pour se pencher sur des questions relatives aux systèmes de santé, notamment la santé mentale, la mortalité maternelle, la gestion des ressources humaines et le renforcement des capacités de gestion. Ces pays ont accompli des progrès en matière de santé malgré leurs ressources limitées et se sont rencontrés pour discuter et appliquer aux priorités sanitaires nationales une stratégie de résolution des problèmes.

Dans son discours, M. Sidibé a également reconnu le leadership de ces quatre pays et les a félicité pour leur forte représentation lors de la Réunion de haut niveau de l'Assemblée générale des Nations unies sur le sida.

Chaque délégation nationale, composée de hauts responsables des ministères de la Santé, d'organisations non gouvernementales et d'instituts universitaires, a exposé un défi pour les systèmes de santé à aborder lors de la conférence, avec l'appui de la faculté de Yale et d'experts. Les délégués ont participé à des conférences interactives, des tables rondes interpays, ainsi qu'à des sessions pour la détermination d'idées dominantes et des séances de travail avec un animateur. Les délégués ont rencontré des leaders de premier plan de la santé mondiale et bénéficié d'une formation en matière de résolution stratégique des problèmes et de leadership.

Global Health Leadership Institute

Le Global Health Leadership Institute (GHLI) de l'Université de Yale développe un leadership en matière de santé mondiale par le biais de programmes d'enseignement et de recherche innovants qui renforcent la capacité des pays et des communautés à assurer l'équité sanitaire et la qualité des soins pour tous.