Actualité

L'ONUSIDA et l'OIDD s'engagent à intensifier les efforts communs vers zéro discrimination

02 juin 2014

L'ONUSIDA et l'Organisation internationale de droit du développement (OIDD) ont signé un accord de coopération pour travailler ensemble dans la lutte contre la discrimination liée au VIH. Les activités de coopération porteront sur la création d'un environnement juridique qui soutienne l'accès à la santé et la promotion de la non-discrimination pour les populations vulnérables vivant avec et affectées par le VIH.

Les activités comprendront le renforcement de la capacité juridique nationale, dans les secteurs de la santé et de la justice, des ministères et des organisations de la société civile, à examiner les lois punitives qui entravent l'accès aux services de prévention du VIH, de traitement et de soins.

Les deux organisations soutiendront également les réseaux de professionnels de la justice, des représentants gouvernementaux et des organisations de la société civile travaillant sur les questions liées au VIH, le droit, l'accès à la justice et les droits humains. L'accord facilitera l'échange d'expériences et des meilleures pratiques. Il encouragera également la coopération dans la recherche et la collaboration sur des publications sur le droit et la réforme des politiques pour protéger et promouvoir les droits humains des personnes vivant avec et affectées par le VIH.

Des lois protectrices, dotées de ressources suffisantes et renforcées, contribuent à élargir l'accès aux services sanitaires et sociaux, à améliorer la qualité et l'efficacité des services et la protection des personnes vivant avec le VIH ou vulnérables au VIH contre la stigmatisation, la discrimination et la violence.

En 2012, les gouvernements nationaux dans 60% des pays ont signalé l'existence de lois, règlements ou politiques qui font obstacle à une prévention efficace du VIH, au traitement, aux soins et au soutien des populations à risque et des groupes vulnérables.

Les lois discriminatoires, et le renforcement des lois, incluent celles qui limitent l'accès égalitaire des femmes à l'éducation, à l'emploi, à la propriété, au crédit ou au divorce ; l'application de la loi qui pousse les professionnel(le)s du sexe, les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes et les consommateurs de drogues vers la clandestinité et à distance des services liés au VIH ; la très abondante législation sur la transmission du VIH.

Déclarations

« Travailler ensemble pour assurer un environnement juridique protecteur pour les personnes les plus touchées par le VIH garantira que chacun puisse avoir accès aux services vitaux de prévention et de traitement du VIH sans crainte de discrimination ou de représailles juridiques. »

Michel Sidibé, Directeur exécutif de l'ONUSIDA

Déclarations

« Mettre fin à la stigmatisation et à la discrimination est essentiel pour lutter contre le VIH. Cela suppose avoir des systèmes juridiques qui protègent l'égalité et les droits humains, des juges qui rejettent les préjugés, des citoyens responsables et des services de santé dispensés sans discrimination. »

Directeur général de l'OIDD, Irene Khan