La campagne CONDOMIZE! s'invite à la Conférence internationale sur le sida 2012

Bookmark and Share

Reportage

La campagne CONDOMIZE! s'invite à la Conférence internationale sur le sida 2012

24 juillet 2012

La campagne CONDOMIZE! tend à sensibiliser le public sur l'importance d'utiliser des préservatifs de façon vivante et ludique.
Photo : Scott Henderson

Les préservatifs sont de nouveau à l'honneur à l'occasion de la XIXe Conférence internationale sur le sida qui se tient à Washington, DC du 22 au 27 juillet, par le biais du nouveau lancement d'une campagne visant à promouvoir leur utilisation et leur disponibilité et distribuant 850 000 préservatifs.

La campagne CONDOMIZE! vise à souligner l'efficacité des préservatifs, masculins et féminins, dans la prévention du VIH et appelle les gouvernements, les donateurs et les utilisateurs à intensifier l'accès, et la demande, à des préservatifs de qualité comme principal rempart contre le VIH.  Elle milite pour que les parties prenantes investissent des ressources et des supports significatifs pour promouvoir l'utilisation des préservatifs comme technologie la plus efficace et disponible dans la riposte mondiale au sida. La lutte contre la stigmatisation qui entoure encore les préservatifs est également l'un des principaux objectifs de la campagne.

« N'oublions pas que le préservatif reste le moyen le moins cher et le plus efficace dont nous disposons pour mettre fin à la propagation du VIH », a déclaré le directeur exécutif de l'ONUSIDA, Michel Sidibé, insistant sur l'importance des préservatifs lors de son discours d'ouverture à la conférence. « Il est grand temps de démocratiser le préservatif », a-t-il ajouté.

L'initiative a vu le jour à l'occasion de la Conférence internationale sur le sida 2010 à Vienne, dans le cadre d'un partenariat entre l'UNFPA et le Condom Project, en étroite collaboration avec la Croix Rouge des Bahamas; DKT International, une ONG de marketing social, la Female Health Company, la Société internationale du sida et l'ONUSIDA.

Outre la distribution massive de préservatifs, du rap et de courts clips ont été créés, communiquant des messages clés de grands dirigeants sur l'importance de l'utilisation de préservatifs. Ces messages sont diffusés sur des écrans de télévision tout au long de la conférence.

Franck DeRose, directeur exécutif du Condom Project et coordinateur mondial de la campagne CONDOMIZE!, a déclaré : « Nous aidons les gens à prendre conscience de choses très graves et de la nécessité de promouvoir l'utilisation des préservatifs de façon moderne et ludique. Nous devons veiller à ce que ceux qui utilisent des préservatifs y aient accès lorsqu'ils en ont besoin et dans un lieu où ils se sentent à l'aise. La campagne de sensibilité à la Conférence internationale sur le sida 2012 est l'une des mesures visant à transformer cela en réalité. »

N'oublions pas que le préservatif reste le moyen le moins cher et le plus efficace dont nous disposons pour mettre fin à la propagation du VIH. Il est grand temps de démocratiser le préservatif

Michel Sidibé, directeur exécutif de l'ONUSIDA

La campagne a indiqué que la disponibilité de préservatifs avait considérablement baissé dans certains pays. Par exemple, en 2011 en Afrique subsaharienne, il n'y avait que neuf préservatifs disponibles par homme par an, et seul un préservatif féminin pour 10 femmes. Ces préservatifs étaient essentiellement fournis par des donateurs aux pays à revenu faible ou intermédiaire ne disposant pas de ligne budgétaire pour l'acquisition de préservatifs.

Selon l'UNFPA, le soutien et les financements de la part des gouvernements doivent être renforcés pour augmenter la disponibilité de préservatifs masculins et féminins. Ils doivent mettre en place des initiatives de sensibilisation et encourager les gens à utiliser des préservatifs dans le cadre d'une approche de prévention combinée du VIH qui utilise toutes les méthodes avérées pour éviter l'infection.

« Nous savons que la transmission sexuelle représente plus de 80 % des nouvelles infections au VIH dans le monde ; nous pouvons réduire l'incidence du VIH en encourageant les rapports sexuels protégés », a déclaré Bidia Deperthes, conseillère technique principale sur le VIH auprès de l'UNFPA.

Le marketing social de ces moyens de prévention s'illustre par l'engagement de DKT International, dont le président, Philip Harvey, a déclaré vouloir rendre les préservatifs aussi « intéressants et faciles à acheter que le Coca-Cola ». Le fabricant de préservatifs Durex saisit l'occasion de s'engager dans une intervention de sensibilisation.  Charles Shepherd, le directeur de promotion de la santé du groupe a indiqué : « Nous sommes ravis de pouvoir aider, non seulement en faisant don d'un million de préservatifs au programme CONDOMIZE! à l'occasion de la Conférence internationale sur le sida 2012, mais également en nous impliquant dans des séances éducatives. »

Les organisateurs indiquent que de nombreux participants de la conférence ont affiché un intérêt certain et leur ont demandé de déployer la campagne à échelle nationale.